Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Art liner...

Si l'eyeliner et vous, ça fait deux, et si deux c'est aussi le nombre de fois minimum qu'il vous faut pour rectifier votre oeil de biche, ces conseils sont faits pour vous...

Certes, une bonne dextérité et une certaine technique sont requises pour réussir son regard de biche. Évidemment pour éviter l'effet "je me suis maquillée en voiture alors que je passais la troisième sur un dos d'âne", il est nécessaire de respecter la règle des 3 F: Feutre, (oeil) Fermé et Finition.

Une technique qu'il est primordial de tutoyer car cette saison, l'eyeliner fait toujours autant sa star. Sur les podiums il se décline et vient dévergonder le regard, les traits s'épaississent et se prolongent pour redonner aux yeux tout leur pouvoir de séduction.

Puretrend à demandé conseil à une pro. Dany Sanz, la virtuose du pinceau, créatrice de la célèbre marque Make Up For Ever, nous dévoile tous les secrets de l'art liner.



Quels sont selon vous les indispensables d'un trait d'eyeliner réussi ?

Il est important de bien choisir son pinceau et la texture de son eyeliner. Le pinceau doit être fin, propre et biseauté, quant au choix de l'eyeliner, tout dépend de la texture et de l'intensité de la pigmentation. Évidemment il existe autant d'eyeliners que de regards, il est important de choisir la texture qui convient à chacune . Aujourd'hui, la plupart des marques de maquillage proposent une version feutre de leur liner, la méthode la plus simple pour les novices. Mais il y en a qui préfèrent toujours le pinceau, d'autres encore le liner en pot. Bref, à chacune sa méthode.



Un secret de pro ?

Il faut déterminer son champ d'action avant de se lancer dans un trait. La technique, c'est d'évaluer ce que les maquilleurs ont baptisé le triangle d'or. On trace un triangle imaginaire qui part du coin externe de la narine et qui va jusqu'au coin externe de son oeil. Pour réussir un maquillage de l'oeil il est important de ne pas aller au delà du triangle.



Où commence et où finit un trait d'eyeliner ?

Pour commencer son trait, c'est facile, on commence par le coin interne de l'oeil, c'est à dire à la naissance des cils. Le plus difficile c'est de terminer son trait. Si on le conclut par un léger accent, il fait fifties à la Juliette Gréco, très long il peut faire diabolique, et s'il dépasse du triangle d'or il fait Amy Winehouse. Il appartient à chacune de déterminer l'attitude de son trait. Il est important de ne pas faire descendre son trait car il accentue les signes de fatigue, et apporte une illusion de regard de "cocker".



Une astuce pour effacer un raté ?

Tout dépend de la texture de l'eyeliner. S'il s'agit d'un liquide waterproof, un simple coton tige imbibé d'eau ou de démaquillant peut suffire pour jouer les effaceurs. Si la texture est plus riche, on choisit un produit plus huileux.



Que faire avec le reste de l'oeil ?

Deux écoles s'affrontent. Pour un regard fifties à la Barbara, on se concentrera sur la paupière mobile, seuls le trait d'eyeliner et le mascara doivent dominer. Pour rendre ce look plus actuel je conseille de souligner le ras des cils d'un crayon ou d'un fard pour ne pas avoir cette sensation d'oeil nu.



Le trait d'eyeliner qui a marqué l'histoire du make-up selon vous ?

L'oeil de biche de Marylin Monroe !



Un produit iconique pour réussir son eyeliner ?

L'eyeliner Cake de Make Up For Ever.

 

Monia Kashmire

À ne pas rater