Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

ADN d'un parfum : le Chanel N°19

Quarante années après la naissance du n°19, la maison Chanel nous offre une nouvelle interprétation de cette effluve qui a traversé le temps, en lui donnant un côté plus poudré. Née du désir audacieux du second parfumeur de la maison, Henri Robert, la fragrance continue de nous faire voyager et s'inscrit comme l'une des essences intemporelles de la parfumerie Chanel par son mariage unique de notes blanches et vertes. "L'audace a un numéro", il s'appelle le 19. Genèse d'une essence devenue référence...

 

Dans les années 70 , Henri Robert qui a succédé à Ernest Beaux , premier parfumeur de la maison Chanel à qui l'on doit notamment l'illustre N°5 , décide d'élargir le répertoire olfactif de la maison. Gabrielle Chanel lui laisse alors carte blanche et ne lui donne qu'une indication : donner naissance à un nouvel éternel, à l'instar du N°5 créé 50 ans plus tôt. Henri Robert décide alors de s'inspirer de la société des années 70, véritable époque de rébellion et de changement des moeurs en offrant aux femmes une correspondance olfactive, audacieuse. Le N°19 était né.

 

Pourquoi N°19 ?

Chez Chanel , rien n'est laissé au hasard et encore moins le nom des parfums. Alors que le N°5 trouvait son explication dans le fait que Gabrielle Chanel avait choisi le cinquième échantillon parmi ceux présentés par Ernest Beaux , le N°19 fait quant à lui référence à la date de naissance de la créatrice, née le 19 août 1883.

 

La composition...

Dernier opus insufflé par Gabrielle Chanel, le N°19 s'impose comme l'essence la plus audacieuse de la maison par son mariage unique de vert mordant et d'iris poudré de Florence. Un véritable voyage olfactif entre Grasse, la Toscane et le Cap Bon, au nord de la Tunisie. Une essence rare et précieuse du fait des faibles rendements d'iris de l'époque et de leur coût élevé.

En 2011, 40 ans après sa création, Jacques Polge réinterprète cette essence devenue référence en lui conférant une nouvelle facette poudrée. Un nouveau chapitre olfactif résolument moderne que nous propose le nouveau parfumeur de la maison. L'effluve d'origine se décline à travers un souffle de musc blanc et de fève de tonka, plus aérien et cotonneux, rafraîchi par une brise de racines de vétiver d'Haïti. Une façon de rendre hommage à cet accord mythique.

 

L'écrin...

Pour conserver la signature des parfums de la maison, Gabrielle Chanel décida de conserver le même flacon que celui du N°5 qu'elle estampilla d'une étiquette blanche. Avec les années, la bouteille connue quelques déclinaisons mais conserve son côté raffiné devenu aussi éternel que les effluves. La transparence de la bouteille laissant apparaitre la couleur du jus vert amande identifiable parmi toutes les autres.

 

Une arme de séduction...

Une goutte déposée derrière l'oreille, au creux du coude, au point de pulsation du poignet, le résultat est imminent, la séduction opère.

 

Mélody Bonora

À ne pas rater