Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Woodkid, The Golden Age : le phenomene francais en 5 points

Woodkid. Si ce nom ne vous dit rien c'est soit parce que vous revenez d'un trip "ermite" de plusieurs jours dans la Cordillère des Andes, soit vous avez évité tout contact avec les moyens de communication modernes radio-télé-internet-smartphone... ces derniers jours. Véritable phénomène, Woodkid vient de sortir son tout premier album "The Golden Age" qui fait énormément de bruit, et alimente les débats : il y a ceux qui l'adulent, et ceux qui pensent que le buzz n'est pas mérité. Chez PureTrend, nous nous sommes dit qu'il était bon de revenir en cinq points sur cet artiste complet pour pouvoir se faire sa propre opinion.

Il est amoureux de l'image
S'il a fait le conservatoire et du piano étant jeune, c'est vers l'image qu'il s'oriente pour construire son avenir professionnel. Il a fait des études d'illustration et d'animation à Lyon et de sérigraphie à Londres. Après ça, Yoann Lemoine de son vrai nom a commencé à illustrer plusieurs magazines et livres pour enfants en France et aux États-Unis. En même temps, il intègre une équipe de réalisateurs et affiche ses premières publicités pour la télévision. Ce n'est qu'ensuite qu'il passera derrière la caméra. Les clips "Teenage Dream" de Katy Perry, "Mistake" de Moby, "Back to December" de Taylor Swift, "Take Care" de Rihanna et Drake ou encore "Ce jeu" de Yelle, c'est lui. Sur le site du figaro.fr, on apprend que l'artiste se serait même offert le luxe de refuser des tournages pour Madonna ou les Rolling Stones.

Il a des amis hyper hype
Il connaît bien le créateur Kris Van Assche, le top Agyness Deyn qu'il a fait tourner dans son clip "Iron" et la chanteuse Lana Del Rey qu'il qualifie "d'âme soeur" et d'"amie" au micro de France Info. Pour son premier album "The Golden Age", annoncé comme un événement et dans lequel il raconte l'évolution d'un enfant qui passe à l'âge adulte, Woodkid s'est entouré des meilleurs : Guillaume Brière et Benjamin Lebeau du groupe The Shoes, Julien Delfaud (notamment producteur de Phoenix), SebastiAn (musicien français de musique électronique) ou encore Ambroise Willaume (du groupe Revolver).

Il aime le noir et blanc
Pour une fois, le dark a du bon. Chez Woodkid, les images sont froides, sombres et aux atmosphères parfois inquiétantes. Ses clips, toujours en noir et blanc, sont comme des contes qui baignent dans des univers hors du temps. Pour exemple, son clip "Iron" met en scène une charge de soldats façon péplum dark, menée par Agyness Deyn, pour venger la mort d'un petit garçon. Quant à son dernier titre "I Love You", on y voit un homme aux allures de mormons du début du XXIe siècle dans une église, prononcer quelques mots avant de s'approcher de l'orgue et de chanter. "I Love You" ou l'histoire d'un homme malheureux qui se noie littéralement de chagrin. On vous l'avait dit : c'est noir.
En misant sur le noir et blanc, Woodkid met l'accent sur les expressions humaines et les émotions, ce qui tranche avec la dureté de ses paysages. Il appelle cela des "translations" : le fait de traduire des émotions ou des sons en images et des images en sons. Dans ses clips aux images nettes et froides, il incorpore des effets spéciaux hypnotisants. Des mini films dignes d'une superproduction hollywoodienne.

Il a une voix hypnotique
Sa voix, grave et suave, possède quelque chose de mélancolique qui nous rendrait presque triste, mais... c'est le contraire qu'il se produit. Ses chansons sont comme hypnotiques. Et lorsqu'elles sont illustrées de ses clips noirs et sombres, elles nous happent littéralement. Sa voix, il la découvre vers 6 ou 7 ans et ne cessera jamais de l'utiliser mais tardera avant de la mettre en avant.

Il créé le buzz
"Iron" est la chanson/clip qui a fait exploser sa notoriété. Aujourd'hui, elle comptabilise plus de 19 700 000 vues sur Youtube. Quant à "I Love You", dévoilée il y a un près d'un mois, elle affiche déjà plus d'1 805 000 vues.
En septembre dernier, Woodkid se produit même au Grand Rex et se fait accompagner d'un orchestre symphonique. Évidemment, il a fait salle comble.
Et, résidant en partie aux États-Unis, une tournée américaine a été programmée en octobre de l'année dernière, à New York, San Francisco et Los Angeles, mais elle sera annulée en raison des perturbations causées par l'ouragan Sandy.

Ses prochaines dates de concerts sont déjà programmées. Woodkid sera présent à Bourges le 26 avril prochain dans le cadre du Printemps de Bourges 2013, puis à Strasbourg le 28 avril pour le Festival Les Artefacts. Il faudra attendre le 5 novembre prochain pour le découvrir sur la scène du Zénith Paris.

Découvrez sur PureTrend le concert de Woodkid au Grand Rex ainsi que les clips de "Iron" et "I Love You".

Jennifer Delattre
À ne pas rater