Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le magazine de la semaine : Egoïste

Journal qui aime à se définir lui-même comme "spasmodique", Egoïste s'est offert le luxe de disparaitre de la circulation pendant plusieurs années pour mieux revenir et affoler les amateurs. Le dernier numéro, à peine sorti, serait déjà en rupture de stock...

Cinq ans, c'est le temps qu'il aura fallu à sa créatrice, Reine-Nicole Wisniak pour offrir à ses lecteurs pointus, exigent (et patients) le 16e opus de l'aventure. Créé à la fin des années 70, Egoïste a toujours su tracer sa propre voie dans le luxe et la mode, notamment grâce à une liste de collaborateurs qui parle d'elle-même : Richard Avedon, Paolo Roversi, Ellen von Unwerth, Alexandre Jardin, Jean d'Ormesson ou J.M.G. Le Clézio pour la dernière parution. Mais pas que.

Objet littéraire et publicitaire atypique (les publicités des annonceurs sont repensées et imaginées par la fondatrice), Egoïste est le terrain de jeux de l'imagination et de la créativité de tous ses contributeurs. Edité à seulement 25.000 exemplaires, ce 16e numéro est donc bien parti pour rejoindre ses illustres prédécesseurs. On se souvient forcément des couv' avec Ava Gardner, soeur Emmanuelle et même Jean-Paul Sartre pour ne citer que les plus célèbres.

Pas facile à appréhender et très élitiste, Egoïste a fait de cette étiquette de revue snob et ultra-branchée sa force et son intérêt. Devenue revue collector et de collection, c'est cette culture de la contemplation, ce refus de la tendance et ce rythme personnel qui a fait se presser Warhol, Adjani ou Lindbergh au portillon. Bon retour Egoïste.

Egoïste, n°16, 250 pages, 35 €.

Caroline Lazard

À ne pas rater