Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le Léon et son pull "chômeur" qui dérange

La marque Le Léon, qui s'amuse autour des symboles de l'hexagone en proposant des pulls aux messages amusants, vient à peine d'ouvrir son e-shop, que les réseaux sociaux s'affolent déjà. La raison ? Un pull à l'humour trop second degré qui n'amuse pas vraiment tout le monde. Explication.

Après Urban Outfitters et son t-shirt scandale qui arborait un symbole qui se rapprochait très vraisemblablement de celui d'un gang ou même son t-shirt alcoolisé, c'est au tour d'une marque française de faire le buzz autour d'une inscription. Le Léon est une marque française qui propose des pulls en cachemire, pour femme et homme. Son leitmotiv ? "La contestation de la monarchie absolue". Les pulls, fabriqués au Népal et brodés à la main en France, affichent des messages très second degrés qui s'amusent des symboles "franchouillards". D'ailleurs, le logo du site reprend la cocarde tricolore, deux baguettes et un béret.

Si les pulls sur lesquels sont inscrits les mentions "Purée Jambon", "Rockfort", "Le Cassou Laid" ou "Frog Killer" nous font sourire, il y en a un qui affole les réseaux sociaux : "Chômeur". "Cesser son travail pendant les jours fériés" explique la marque sur son e-shop à côté du pull "Chômeur". Si la simple inscription n'est pas à elle seule à l'origine du scandale, c'est son association au prix qui coince. Comme tous les autres pulls, celui-ci est vendu à 285 €. Associer une prix élévé pour un vêtement au statut de chômeur est un peu antinomique et de mauvais goût selon certains. Le site Terrafemina.com rappelle même que "le taux de chômage en France est de 10,4% et qu'un chômeur français touche en moyenne 1055 euros net par mois (selon l'Unedic), soit l'équivalent de 3,7 pulls Le Léon."

Sur francetvinfo.fr, le créateur de la marque, Léon Taieb, dément évidemment l'intention de faire du mauvais esprit : "Il ne faut vraiment pas le prendre au premier degré. Je voulais juste quelque chose de mignon. Le mot 'chômeuse' par exemple, sonne moins mignon, c'est pour cela que le pull n'existe qu'en version homme. Chômeur, je trouve ça hyper mignon comme mot". No comment. On se demande ce qu'en pense les "vrais" chômeurs dans tout cela ?

Alors, buzz volontaire ou non ? Quoiqu'il en soit, tout le monde parle déjà des pulls Le Léon.

J.D

À ne pas rater