Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Label Marie Marot, Chapter 1

Marie Marot est une femme de goût. Singulière et attachante, qui se décrit comme une adepte du Less Is More. " Je suis portée sur l'essentiel et non pas sur le support ", dit-elle. Elle présentait sa première collection d'accessoires pendant la semaine des collections.

Quels sont ces accessoires ?
Je ne propose que deux produits dans ce premier chapitre, des bonnets et des pochettes, Une seule couleur : le noir. Par contre, ce qui diffère, ce sont les mots gravés sur les plaques de métal , des plaques en cuivre avec effet plaqué or de 8 ou 6 cm sur 1,5. je propose huit mots et chacun contient un jeu de mots, une double lecture.

Tu écris ?
Pas du tout, mais je suis adepte des mots, j'aime les découper pour révéler leur double identité.
Wo (man) joue un peu sur l'ambiguïté ,A(lone), Ameri(can), Spi(ritual), (Cult)ure, Pain(ter), Psy(chic)
Ainsi divisés, chacun de ces mots provoque des espaces de poésie des possibilités de raisonnement ou de rêverie.
En ouvrant bien les yeux on peut découvrir des choses dans des mots anodins que l'on entend tous les jours.

Les matériaux utilisés ?
La pochette :
Réduite à son plus simple appareil, elle est en cuir de vachette, intérieur et extérieur. Une forme rectangulaire : 22 /10cm avec fermeture éclair et poche intérieure pour la carte bleue. Elle est multi usages.

Le bonnet :
J'ai fait le choix de l'acrilyque car je voulais un effet street style, je voulais quand on le porte, qu'il reste bien en l'air. Et puis le cachemire ou la laine aurait fait aussi un produit trop cher.

Pourquoi commencer par ces accessoires-là ?
Les raisons de ces deux propositions ? Ce sont mes essentiels à moi, ils font partie de ma garde-robe.

Une ligne appelée à s'étendre ?
Je pense que je conserverai bonnet et pochette avec les mots qui ont le mieux fonctionné ; puis je ferai intervenir d'autres mots.
La prochaine fois, j'aimerais faire un chapeau comme ceux que je porte, très simple -ambiance stetson- que tu peux mettre par tous les temps et qui ne bouge jamais. Et pour la maroquinerie, je proposerai encore une pochette, mais un peu plus grande.
Ce sera encore un choix très restreint.
Je ne propose qu'une seule couleur : le noir, ma couleur de prédilection. Les gens avaient déjà le choix pour les mots ; Je ne voulais pas offrir de choix supplémentaires avec la couleur.

Ton univers est toujours très clean, très rangé ?
Tout est assez structuré et organisé : je suis comme ça, très fidèle dans ce que j'aime, notamment dans la maison.

Comment t'es venue l'idée de lancer ta marque en jouant avec les mots ?
J'ai toujours bien aimé les mots, que ce soient les adjectifs, les noms propres...
La poésie, comme disait Bukowski, c'est vite fait et ça en dit long. Ces doubles lectures dans un mot, c'est vraiment une idée qui m'obsède depuis trois-quatre ans. Au départ, je voulais faire un travail pour une galerie, graver les mots dans du bronze, mais je n'ai pas pu le faire parce que c'était trop d'investissement. J'ai alors changé de médium en commençant par des petits produits, des choses que j'aime pour ma propre garde-robe, des choses simples à produire et que tout le monde porte.

Où va-t-on trouver le label Marie Marot ?
Chez colette, Barney's Japon, dans une boutique de Los Angeles " Just One Eye " et très certainement Au Bon Marché.

Propos recueillis par Paquita Paquin

À ne pas rater