Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La robe de mariee d'Elizabeth Taylor vendue a 143 569 euros

Mise aux enchères, tout comme ses 269 bijoux, la robe du premier mariage d'Elizabeth Taylor vient d'être adjugée à 143 569 €. Estimée entre 30 000 et 50 000€, elle a finalement trouvé acquéreur à presque trois fois le prix de la fourchette haute.

En satin de soie à l'encolure recouverte de gaze de soie, la première robe de mariée d'Elizabeth Taylor est rebrodée de petites perles. Quant au voile, il est en tulle de soie. Lorsqu'elle celle qui deviendra cette icône du style que nous connaissons tous, ainsi que la femme aux huit mariages, porte cette robe, elle vient d'avoir 18 ans et s'apprête à épouser Conrad Nicholson Hilton Jr., l'héritier de la chaîne des hôtels Hilton. Nous sommes alors le 6 mai 1950. Malheureusement, cette union durera 13 mois.

Adjugée à presque trois fois son prix, cette robe représente toute une époque, "l'âge d'or d'Hollywood" selon Nicolette Tomkinson, directrice de Christie's, la célèbre maison de vente aux enchères. Nicolette Tomkinson a déclaré dans un communiqué : "Nous sommes honorés d'avoir été invités à nous occuper de la vente de cette robe de mariée iconique, qui représente un élément important de l'histoire d'Hollywood. Conçue par Helen Rose, l'une des plus célèbres costumières de cinéma de l'époque, et comme un don aux studios MGM, elle s'est inspirée de la robe de mariée portée par ELizabeth Taylor dans le film "Father of the Bride". La robe est inextricablement liée à l'âge d'or de Hollywood, tout comme l'extraordinaire vie et carrière de la star qui la portait. La robe a été vendue pour 143 569 € reflétant son importance dans l'histoire du cinéma et de la mode".

J.D

À ne pas rater