Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

John Galliano : un vide enorme et une veritable tragedie pour Joan Burstein

Après le soutien de Kate Moss qui lui a même confié la conception de sa robe de mariage, ou encore celui du couturier Oscar de la Renta, John Galliano reçoit un nouveau message de soutien : celui de Joan Burstein.

Alors qu'un retour dans la sphère mode de John Galliano est sans cesse discuté, mais toujours incertain, certains aimeraient voir arriver ce jour rapidement. Si la maison Oscar de la Renta ne cache pas son indéfectible soutien au couturier, on se souvient que le Directeur Général de la maison de couture Alex Bolen avait déclaré au WWD avoir envie de travailler avec lui sur du plus long terme, Joan Burstein ajoute son nom à la liste. Joan Burstein est l'amie des créateurs et fondatrice de la boutique londonienne Brown. Elle est aussi connue pour faire les tendances de demain. Le site du Vogue UK rapporte quelques-uns de ces propos on ne peut plus clairs envers le couturier déchu John Galliano. Elle déclare ainsi que "L'industrie (de la mode) a besoin qu'il revienne". Elle ajoute que "ce n'est plus la même chose depuis qu'il est parti... il incarne le fantasme d'évasion qu'est la mode. Et c'est ce dont nous avons si désespérément besoin."
Un support de taille qui allonge la liste des "pro" Galliano. Elle ajoute même "Je l'accueillerai de nouveau chez Brown à bras ouverts et je pense que d'autres devraient le feront aussi."

Pour appuyer l'affection de Joan Burstein envers John Galliano, le site du Vogue UK reprend des propos qu'elle avait tenu sur le magazine Stylist. Dans cet entretien, elle se remémore l'un des émouvants souvenirs qu'elle a du couturier. Elle évoque ainsi la première fois que John Galliano a pris l'Eurostar pour se rendre à Londres : "Je n'arrivais pas à y croire" me disait-il. "Nous étions dans un tunnel, nous sommes sortis et nous étions en Angleterre" C'est ainsi qu'il est, merveilleusement naïf avec une grande capacité d'émerveillement. Et si nous devons faire sans lui encore plus longtemps, ce serait une véritable tragédie."
Si ce n'est pas une belle preuve d'amour et de soutien ça...

J.D
À ne pas rater