Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Exclusif : Au coeur du défilé Lanvin Homme

Backstage du défilé Lanvin Homme
Backstage du défilé Lanvin Homme
Un énorme éclat de rires retentit dans l'immense salle du Palais de Tokyo. Je suis à peine entré que j'entends au loin une voix masculine parler en anglais. Un public lui répond par des rires.

Je pénètre la zone de défilé et découvre deux hommes faisant face à un groupe de personnes, qui se trouve être le staff Lanvin. L'un des deux tient un micro, l'autre est légèrement en retrait, lui aussi un peu spectateur. Le premier est plutôt petit, habillé tout de noir avec de grandes et larges lunettes à montures noires. Le second est grand et svelte, le visage allongé et les mains fines.

Deux physiques antinomiques qui semblent étrangement former un couple parfaitement accordé. L'image de Laurel et Hardy me vient à l'esprit et me fait sourire.

Le premier s'appelle Alber Elbaz, directeur de création de Lanvin, le second est Lucas Ossendrijver, directeur artistique de Lanvin Homme, tout simplement.

Il est 10h du matin ce dimanche, dans le 16ème arrondissement de Paris et Albert Elbaz fait un show devant un parterre déjà conquis. Le défilé commence dans une heure et il s'agit de détendre l'atmosphère tout en rappelant les fondamentaux de la maison.

Je continue mon chemin en direction des backstages, carton obligatoire. Premiers pas en backstage et je tombe sur une immense table ou s'alignent des centaines de bagues, autant de chaussures, de sacs, de vestes, etc. Je me retrouve immergé dans la caverne d'Ali Baba.

J'arrive dans la zone d'habillage ou les habilleuses font essayer les accessoires aux garçons. Bandeaux, chaussures en python, bracelets, gants, autant d'éléments qu'il s'agit d'ajuster parfaitement.

Je continue mon voyage et me retrouve dans la zone de coiffage et maquillage. Ca bouge, ça s'affaire, il fait chaud et ça court dans tous les sens. Les brosses à cheveux conversent avec les pinceaux, pris dans une même chorégraphie. La gomina passe dans les cheveux, plaqués en arrière à la façon des machos de Jean-Paul Gaultier.

Puis c'est toujours le même rituel. Tous les garçons se mettent en rang selon leur apparition dans le défilé. La lumière baisse dans la salle, le public se tait, la musique est lancée et un autre monde s'ouvre.

 

James Bort

 

Retrouvez le compte-rendu du défilé Lanvin Homme.

Retrouver la Radioscopie Lanvin.

À ne pas rater