Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Dr Culture : faut-il encore faire des enfants ?

Mon compagnon et moi étions tentés d'arrêter la pilule pour procréer en bonne et due forme en 2012. Nous étions heureux, voire insouciants quand j'y repense, focalisés uniquement sur notre bonheur futur. Oui mais voilà, tout ça c'était avant. Avant une actualité culturelle qui nous a largement refroidis.

Alors ma question est simple : faut-il encore faire des enfants ?

Louise, Nice.

 

Louise,

Votre question (comme les précédentes, quel bonheur) est tout à fait intéressante, je vous en remercie.

Les enfants, grand sujet de ces derniers mois. Et en même temps quoi de plus normal ? C'est le retour de l'école, des devoirs à la maison après le boulot, des crises d'angoisse, du racket de goûter, des activités extra-scolaires déjà abandonnées et débitées sur le compte, sans parler des vacances qui arrivent et de cette ridicule tradition d'Halloween qu'il va falloir suivre au risque de passer pour une mégère au coeur de pierre.

Je comprends votre doute soudain.

Et notons que l'actualité culturelle ne fait que renforcer ce sentiment de malaise et cette envie subite d'être bien à deux. J'en veux pour preuve cette avalanche (n'ayons pas peur des mots) de films et de séries qui nous ont invités à nous pencher sur cette intervention qu'est la ligature des trompes.

Vos enfants, votre pire cauchemar ? Si vous souriez doucement, c'est que vous n'avez pas allumé votre écran depuis un moment. Le premier qui a mis le doigt sur cette relation malsaine, c'est la série "Mildred Pierce".

Kate Winslet aka Mildred Pierce donc qui se retrouve à élever un monstre de fille qui, petite peste superbement interprétée par Evan Rachel Wood et Morgan Turner, se délectera du malheur de sa mère, devenue rivale après l'avoir utilisée à ses fins jusqu'à la corde. Ingrate manipulatrice.

Deuxième exemple, l'angoissant "We need to Talk about Kevin" de Lynne Ramsay où Tilda Swinton, mère dépassée, admet n'avoir jamais su créer de lien, ou aimer "correctement" son fils Kevin, qu'elle soupçonne désormais d'être un psychopathe qui ne pense qu'à sa perte. On repassera pour l'amour filial.

Engendrer un monstre socio ou psychopathe est la première des possibilités à laquelle vous vous devez d'être préparée.

Mais avant ça, pense t-on jamais assez aux bouleversements pas si joyeux sur la vie de couple de l'arrivée d'un enfant ? L'accouchement, le plus beau jour de votre vie ? Je ris.

"Un heureux évènement" de Rémi Bezançon est là pour tordre le cou aux histoires de bisounours qui se refilent sous le manteau pour ne pas faire s'effondrer le taux de natalité en France.

Le yo-yo des hormones, l'accouchement, le baby blues, la libido à zéro, le corps changé, l'apprentissage de la maternité, la vie de couple à réinventer, bref autant de choses dont personne ne parle et qui n'ont rien à voir avec l'image d'Épinal de mère gaga et folle d'amour pour son rejeton.

Vous avez encore des doutes ? La série américaine "Raising Hope", diffusée en France cet été ne devrait pas vous rassurer quant au rôle du père, ado attardé de 30 ans qui ne vous aidera probablement pas.

Quand Jimmy Chance, 23 ans, héros de la série, se retrouve avec un nouveau-né sur les bras, la galère commence. Et n'allez pas croire que votre mec "plus mûr" avec une bonne situation ne pensera pas à ramener votre mini-moi à une soirée "prêtres et prostituées". Vous seriez surprise.

Dernier exemple de l'erreur de devenir parent, la maladie. Le méchant principe de la roulette russe qui vous tombe dessus. Car il faut bien les nourrir ces chiffres. "La guerre est déclarée" vous explique en long, en large et en travers les étapes par lesquelles vous passerez face à la maladie grave et non prévisible d'un enfant, les dégâts sur votre santé à vous et votre vie personnelle.

On ne s'étale pas pendant deux heures, vous avez vu le film. Comme tout Paris.

Vous êtes toujours avec nous Louise ? Si oui, il nous semble évident que vous savez à présent quoi faire de votre plaquette de pilule. Gardez-la précieusement. Vous aurez sûrement le bonheur d'être tata un jour ou d'adopter un poisson rouge. Soyez égoïste, ça fait du bien.

De rien.

 

Des questions ou des doutes ? Dr Culture est là pour vous aider, sans jamais vous juger. Envoyer vos mails à redaction@puretrend.com.

 

Caroline Lazard

 

À ne pas rater