Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Complètement cintrée

Marie Beltrami n'a jamais quitté l'univers de la mode. Elle l'a approché par tous les angles, s'y est invitée par toutes les portes, les fenêtres et les plus grands belvédères. Aujourd'hui, elle feint de s'en écarter pour laisser s'exprimer sa fibre artistique. Et cependant, elle n'a jamais été aussi près de faire coïncider son propre univers poétique avec des images et des personnages, qui par leur côté onirique et poétique pourraient servir la mode.

La première fois qu'elle se lance, c'est en 1974, en réalisant les costumes de Bylitis le premier film de David Hamilton, elle travaille ensuite pour le théâtre d'avant-garde avec le peintre Gérard Garrouste mais aussi avec Paloma Picasso, alors actrice. Elle invente des objets accessoires dans l'esprit surréaliste qui est devenu sa signature : collier épingle à nourrice en pleine époque punk sac faussement Chanel matelassé en tapis de voiture en gomme, sac ticket de métro.

Marie Beltrami lance sa propre collection en 1981, robes lettres d'amour, broches cachet de cire et chemisiers de soie imprimés timbres, déjà complètement timbrés. En 86, elle dédie une chemise à François Mitterrand qu'elle fera signer par ses amis du "tout Paris" après avoir commémoré la révolution française en 1989 comme costumière aux côtés de Jean-Paul Goude . Elle le suivra ensuite dans ses créations publicitaires les plus éclatantes jusqu'en 2008, dix ans pendant lesquels elle collabore plus épisodiquement avec Philippe Stark, Dominique Issermann , Etienne Chatilliez et pour le journal l'Egoïste avec Bettina Rheims et Richard Avedon . Un parcours personnel et atypique qui permet de mieux appréhender la trempe de cette femme-là.

Marie Beltrami expose aujourd'hui un travail personnel en deux volets. D'une part, Complètement cintrées: une série de cintres en fer repliés, surmontés d'un oeil de poupée et d'un eyelash surdimensionné devenant la base de mille figurines qu'elle crée comme on divague, en laissant libre cours à la plus généreuse imagination : la dame de fer, la femme voilée, la sorcière, l'homme de paille, l'infirmière don quichotte, etc.

D'autre part elle présente un travail de photos réalisées avec son fils Pascal Beltrami : des images de jeunes filles vivant dans un monde imaginaire et sans limite et que la réalité ennuie. Pascal réalise, Marie imagine cet univers apparenté au monde de la poésie surréaliste qui est l'un des ressorts de l'art publicitaire.

Exposition à la Galerie Antonine Catzeflis 23 rue St Roch 75001 Paris jusqu'au 31 Octobre.

Paquita Paquin

À ne pas rater