Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

5 raisons de parier sur Roller Boogie, l'impossible remake de Tom Ford

Il y a quelques mois, une rumeur avait été lancée quant à la nature du nouveau projet cinématographique de Tom Ford. Un petit malin s'était amusé à faire croire que Tom Ford avait pour projet le remake du film disco Roller Boogie. Si l'info a très vite été démentie, il n'en reste pas moins que l'idée avait du charme.

Gentille fable sur l'adolescence disco et la culture du roller en Californie, Roller Boogie a certes très mal vieilli, mais il reste de ces films que l'on regarde volontiers pour se moquer et retrouver sa bonne humeur. Alors M. Ford, si vous nous lisez, voici les 5 raisons de considérer Roller Boogie comme un film tendance et ce projet comme celui de votre vie.

1- Le roller c'est hype.

Il n'y a qu'a voir les photos du dernier festival Coachella où hipsters et branchées ont chaussés patins, shorts rayés ou bikinis pour rouler sur la piste entre deux scènes, sur du Animal Collective ou Best Coast. Sinon, il y a aussi l'option royale de Kate Middleton qui n'hésite pas a dégainer son top à paillettes vertes, son short jaune et ses chaussettes rose pour mettre le feu à la piste.

2- Roller Boogie, un film culte.

Alors même si l'histoire est éculée au possible, si les dialogues sont pauvres et que le jeu des acteurs ferait pleurer un étudiant du cours Florent, le tout est quand même un "nanard" joyeux à prendre au second degré. Mieux vaut en rire qu'en pleurer. Si on l'a oublié depuis 1979, le film a certainement marqué les esprits de l'époque, tant est si bien que le scénario du classique (mais tout aussi douteux) Dirty Dancing pioche sans honte chez Roller Boogie...

3- La bande son d'une vie.

Le disco était devenu une maladie honteuse qu'on jurait n'avoir jamais contractée. Planqué les cassettes d'Abba, les cd des Bee-Gees et les body à paillettes de tata. On peut désormais dire haut et fort que le "Hell on Wheels" de Cher nous a toujours fait remuer, on repasse enfin le "Boogie Wonderland" des Earth Wind & Fire en soirée et on a plus honte de monter le son de Ron Green. La fièvre du disco, c'est bon parce que c'est joyeux et que ça monte haut.

4- Une affiche de rêve.

C'est Linda Blair, grosse star d'Hollywood des années 70 qui décrochera le rôle de Terry Barkley, gosse de riches et fan de roller. Si son nom ne vous est pas inconnu c'est que Linda restera pour toujours cette petite fille possédée par le diable dans L'Exorciste de William Friedkin. L'actrice la plus prometteuse de sa génération qui finira finalement par faire plus de flops et de téléfilms que ses copines. Pour le remake, pourquoi pas Kristen Stewart, déjà habituée à jouer les rock stars.

5- Des costumes dans la tendance.

Alors quand on sait qu'American Apparel s'est déclaré sous l'influence de ce film pour ses collections, et que plusieurs maison se sont inspirées des 70s, Roller Boogie n'apparait plus si "has-been". Chez Marc Jacobs, le créateur revisite allégrement le vestiaire chic de Terry Barkley avec des blouses en satin, des micro shorts, des capelines et un colorama riche. La même mais pus racée et en paillettes chez Louis Vuitton toujours par Marc Jacobs. Chez Miu Miu, on veut du pop, du brillant, des imprimés électriques tandis que chez Gucci, la silhouette colorée est structurée par une imposante ceinture dorée. Le disco-chic est arrivé.

M. Ford, si après cette démonstration de hypitude vous n'êtes pas convaincu de tenir un hit, il ne nous reste plus qu'à ranger nos rollers au placard. Nan, on déconne.


Caroline Lazard

 

À ne pas rater