Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

"Laurence Anyways" de Xavier Dolan : La question transgenre au cinéma

"Laurence Anyways" de Xavier Dolan
Sortie le 18 juillet 2012
La question de l'identité sexuelle est au coeur du dernier film de Xavier Nolan, qui explique avoir filmé une histoire d'amour avant tout.
"Laurence Anyways" de Xavier Dolan Sortie le 18 juillet 2012 La question de l'identité sexuelle est au coeur du dernier film de Xavier Nolan, qui explique avoir filmé une histoire d'amour avant tout.

La question transgenre et celle de l'identité sexuelle n'est pas nouvelle au cinéma, alors que sort aujourd'hui sur les écrans français "Laurence Anyways", le dernier film du québécois Xavier Dolan avec Melvil Poupaud et Nathalie Baye. Retour sur un thème qui a souvent inspiré le 7e art...

Avec tact, pudeur, grandiloquence ou exubérance, n'évitant pas les clichés ou trouvant le ton juste pour évoquer les différences, le cinéma s'est emparé à plusieurs reprises de ceux pour qui la sexualité n'est jamais évidente, à vivre ou à dire, de ceux qui se cherchent entre les normes codifiées de l'homo ou hétérosexualité de nos sociétés, et de ces personnages qui s'inventent malgré tout une nouvelle voie.

Si Hollywood pose dès les années 50 timidement le doigt sur la question de l'attirance homosexuelle avec le travestissement dans des films comme "Certains l'aiment chaud" ou "Victor, Victoria", les années 80 (avec notamment le réalisateur Pedro Almodovar) osent véritablement briser les tabous.

Queer, homos, trans, travestis, créatures de la nuit, à chacun son point de vue et sa méthode pour montrer les contours d'une culture LGBT qui s'affirme ou tout simplement la recherche d'une certaine normalité chez leurs personnages, entre souffrance, acceptation de soi et mal-être.

De "Laurence Anyways" à "Transamerica" en passant par "Tomboy", panorama non exhaustif de l'imagerie trans au cinéma.

À ne pas rater