Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Derniers articles
La poésie du papier selon Isabelle de Bochgrave
le 23 Novembre 2010 à 18:05

La poésie du papier selon Isabelle de Bochgrave

Isabelle de Borchgrave qu' Hubert de Givenchy , surnomme la magicienne du papier, propose à l'occasion de...
Biographie
é en 1927 à Beauvais, Hubert de Givenchy sait dès son plus jeune âge qu'il évoluera dans l'univers de la mode. Toutefois, ses parents le destinent à une toute autre carrière, orientée vers le droit. Avant de s'essayer à la photographie de guerre, il apprend donc le droit dans une étude de notaire. Fasciné par les belles étoffes, les gravures de mode de l'époque et admiratif du créateur Balenciaga, dont il deviendra un fervent admirateur, il quitte Beauvais pour Paris au lendemain de la Libération et entre à l'Ecole des Beaux Arts. A cette époque, le métier de couturier se transmet encore de " fil en aiguille " et Hubert de Givenchy fait ses classes chez Jacques Fath. Après un passage chez Robert Piguet (il précède Marc Bohan) et chez Lucien Lelong (au moment du départ de Balmain et Dior) , il entre dans l'équipe d'Elsa Schiaparelli où il anime durant 4 ans la boutique en créant des accessoires, des bijoux, des vêtements simples. Encourager par cette dernière il décide d'ouvrir, en 1952, son premier atelier près du parc Monceau et de créer non pas une collection mais quelques pièces. Celles-ci plaisent tant aux femmes de son entourage qu'elles l'incitent à imaginer une collection dans les règles de l'art.
Les encouragements d'Hélène Lazareff du magazine " ELLE " finiront par le convaincre.
Pour sa première collection, il rend hommage au top modèle Bettina Graziani.
Hubert de Givenchy veut habiller les femmes, toutes les femmes, celles des salons et celles de la rue...Il pressent la démocratisation du luxe et lance " les séparables ", jupes légères et blouses à manches bouffant, en coton brut réservées aux essayages. La mode Givenchy descend dans la rue et il est en 1954, le premier couturier français à proposer une ligne de prêt-à-porter luxe. Il devient alors le chouchou des femmes les mieux habillées de la planète : Lauren Bacall, Greta Garbo, Elisabeth Taylor, Marlène Dietrich, Jacqueline Kennedy - pour qui il créera une robe de funérailles à la mort de John Fitzgerald Kennedy - Grace de Monaco. Elles veulent toutes être en Givenchy et sa renommée fait le tour du monde.
En 1953, il rencontre au cours d'un essayage Audrey Hepburn. S'ensuivront 40 ans d'amitié et de complicité et le couple Hepburn/Givenchy deviendra mythique. La comédienne anglo-américaine s'improvise à la ville comme à l'écran ambassadrice du couturier. Pour elle, il dessinera la célèbre petite robe noire en satin et ensemble ils redéfiniront un nouveau canon de beauté : épuration des lignes, hanches fines, cou de cygne. En 1957, il défraie à nouveau la chronique en utilisant Hepburn pour promouvoir son premier parfum " L'Interdit ". Elle est la première star associée à un parfum et le succès est sans précédent. Le choix d'une égérie américaine électrise l'Amérique et Givenchy devient le chouchou outre-Atlantique. En 1958, il change d'atelier, s'installe avenue Georges V et fréquente les grands noms de l'époque et devient alors une superstar, médiatisée et immortalisée par les photographies d'Irving Penn et d'Avedon.
Sa silhouette aristocratique est le symbole de l'élégance racée, il créé sa ligne de mode masculine " Gentleman Givenchy " en 1973 et en devient le meilleur faire-valoir.
A cette même époque, il se résout, sur les conseils de son mentor et ami Cristobal Balenciaga , à lancer des licences pour pérenniser ses collections Haute-Couture. La diversification de la maison se fait alors naturellement : linge de table, tissus d'ameublement, chaussures, bijoux, cravates. En 78, il est récompensé par ses pairs en recevant le Dé d'or.
En 1988, il entrevoit que l'avenir est aux grands groupes et rejoint le français LVMH, mais cette situation ne le satisfait pas pleinement.
En 1995, lassé de ce que la mode est devenue, Hubert de Givenchy décide de se retirer du monde de la mode et passe les " clefs " de la maison Givenchy aux jeunes créateurs britanniques : John Galliano en janvier 96, Alexander McQuenn en octobre de la même année, Julien Mac Donald en mars 2001. En mars 2005, la marque fait confiance au jeune créateur italien Riccardo Tisci en le nommant directeur de la création des collections Haute-Couture et prêt-à-porter femme.

Naissance : Le 20 Février 1927

Âge : 92 ans

Métier : Couturier

Ville : Beauvais

Top Articles
La poésie du papier selon Isabelle de Bochgrave
le 23 Novembre 2010 à 18:05

La poésie du papier selon Isabelle de Bochgrave

Isabelle de Borchgrave qu' Hubert de Givenchy , surnomme la magicienne du papier, propose à l'occasion de...
Photos
Autour de Hubert de Givenchy