Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Derniers articles
Festival d'Hyères 2013 : Expositions en avant-première
le 22 Avril 2013 à 16:00

Festival d'Hyères 2013 : Expositions en avant-première

A quelques jours de l'ouverture du festival d'Hyères qui aura lieu cette année du 26 au 29 Mai,...
Guy Bourdin, In Between
le 19 Octobre 2010 à 18:15

Guy Bourdin, In Between

Photographe et collaborateur récurrent des différentes éditions du Vogue dans les...
Le festival de la photographie de mode lance sa 8ème édition
le 09 Avril 2010 à 12:31

Le festival de la photographie de mode lance sa 8ème édition

A partir du 15 juin 2010, la glamourissime ville de Cannes nous donne rendez-vous pour son 8ème festival de...
Biographie
Guy Bourdin est un photographe de mode et de publicité qui a particulièrement brillé pendant les années 70 et 80, grâce à un style hautement sophistiqué.

Guy Louis Banarès est né le 2 décembre 1928 au 7, rue Popincourt, à Paris. Un an plus tard, il est adopté par Maurice Desire Bourdin, qui l'élève avec sa maman Marguerite Legay. À 20 ans, il accomplit son service militaire et fait sa première expérience dans la photographie. Dès sa sortie, il laisse libre cours à son art et valse entre la photographie et la peinture.

Bourdin développe, au fil des clichés, un style marqué par le mouvement surréaliste, une des raisons pour laquelle, il a confié à Man Ray la préface du catalogue de sa première exposition de photographies, en 1952.
Au milieu des années 50, il commence à travailler pour le magazine Vogue Paris. C'est ce fameux magazine qui édite les premières photographies de mode de l'artiste, en février 1955. Le talent du photographe français est exposé aux yeux de tous.
Outre le surréalisme, son style est empreint de mystère et de provocation. Il élabore "des mises en scène hautement sophistiquées, mais qui, en plus, suggèrent une histoire, un récit d'une complexité rare. Le format de la double page, proche de l'écran de cinéma ou du "tableau d'histoire" devient le format de Bourdin, bien plus que celui de la couverture, trop étriqué et lié à des contingences commerciales. D'ailleurs il ne dit pas qu'il prend des photographies mais qu'il réalise des images ", dit de lui Michel Guerrin.

En 1967, année de naissance de son fils Samuel, Bourdin réalise la première campagne publicitaire du chausseur Charles Jourdan . Bourdin y met en exergue le côté fétichiste de la chaussure en jouant la carte du fantasme et du désir. Comme un bonheur ne vient jamais seul, les magazines Harper's Bazaar et Photo affichent ses premières photographies éditoriales de mode qui lui valent un succès mondial.
Guy Bourdin exprime son talent dans des mises en scène riches de sens. On y voit la beauté, la sensualité, l'élégance, mais aussi le rêve, le fantasme, le sexe, ou encore l'angoisse, la solitude et la mort. On est vite troublé devant un visuel de ce photographe français à l'imagination débordante.

Les années 70 et 80 sont primordiales pour Bourdin. En effet, il collabore avec Vogue Italy, Vogue British, Vogue Hommes, et réalise des campagnes publicitaires pour Issey Miyake , Gianfranco Ferré , Versace , Loewe , et Claude Montana .
En 1981, il signe sa dernière campagne pour Charles Jourdan et collabore avec le magazine Linea Italiana. L'année suivante, il enchaîne des campagnes pour Ferré, Lancetti et Roland Pierre, puis met son talent au service d'Emanuel Ungaro dans une campagne réalisée en 1985.
Cette période est incontestablement la plus belle de toute la carrière de Bourdin, néanmoins, le photographe ne perd en rien de sa modestie, allant même jusqu'à refuser le Grand Prix National de la Photographie que veut lui remettre le Ministère de la Culture en France.

En 1987, il termine son contrat avec Vogue Paris, collabore avec le magazine The Best et réalise une campagne pour Chanel . L'année suivante, il est récompensé du Prix de la Photographie Appliquée.

Guy Bourdin s'éteint le 29 mars 1991 à l'âge de 62 ans, laissant derrière lui un héritage photographique, qui inspirera longtemps les photographes de son temps et même ceux d'aujourd'hui.

Naissance : Le 7 Décembre 1928

Décès : Le 29 Mars 1991

Métier : Photographe

Signe astrologique : Sagittaire

Ville : Paris

Top Articles
Guy Bourdin, In Between
le 19 Octobre 2010 à 18:15

Guy Bourdin, In Between

Photographe et collaborateur récurrent des différentes éditions du Vogue dans les...
Le festival de la photographie de mode lance sa 8ème édition
le 09 Avril 2010 à 12:31

Le festival de la photographie de mode lance sa 8ème édition

A partir du 15 juin 2010, la glamourissime ville de Cannes nous donne rendez-vous pour son 8ème festival de...
Festival d'Hyères 2013 : Expositions en avant-première
le 22 Avril 2013 à 16:00

Festival d'Hyères 2013 : Expositions en avant-première

A quelques jours de l'ouverture du festival d'Hyères qui aura lieu cette année du 26 au 29 Mai,...
Photos