Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les victimes : Chloé, rédactrice en chef et Jennifer, chef de rubrique Actu Mode Le film : Hostel de Eli Roth Le traumatisme : Chloé : Ça tourne autour de l

  Les victimes :  Chloé, rédactrice en chef et Jennifer, chef de rubrique Actu Mode.  
  Le film  : "Hostel" de Eli Roth.  
  Le traumatisme :  Chloé : Ça tourne autour de la torture. Une scène m'a particuliètement traumatisée : celle d'une japonaise qui se faire charcuter l'oeil sans anesthésie... Après libération du héros, elle se sauve, son oeil pendouille encore jusqu'à ce qu'elle se suicide sur les rails du métro après avoir vu son reflet dans la vitre... argh.  
  Jennifer  : Mon pire film ? Hostel ! Parce qu'apparemment c'est basé sur des faits réels et que j'ai la chair de poule d'imaginer que des gens puissent payer pour torturer des gens, et qui plus est, des étrangers. Le passage le plus atroce (parmi toutes les scènes atroces de ce film) : l'asiatique qui voit qu'on lui a brûlé l'oeil au fer à souder et qui décide de se jeter sous les rails d'un train. L'horreur.

Les victimes : Chloé, rédactrice en chef et Jennifer, chef de rubrique Actu Mode.

Le film : "Hostel" de Eli Roth.

Le traumatisme : Chloé : Ça tourne autour de la torture. Une scène m'a particuliètement traumatisée : celle d'une japonaise qui se faire charcuter l'oeil sans anesthésie... Après libération du héros, elle se sauve, son oeil pendouille encore jusqu'à ce qu'elle se suicide sur les rails du métro après avoir vu son reflet dans la vitre... argh.

Jennifer : Mon pire film ? Hostel ! Parce qu'apparemment c'est basé sur des faits réels et que j'ai la chair de poule d'imaginer que des gens puissent payer pour torturer des gens, et qui plus est, des étrangers. Le passage le plus atroce (parmi toutes les scènes atroces de ce film) : l'asiatique qui voit qu'on lui a brûlé l'oeil au fer à souder et qui décide de se jeter sous les rails d'un train. L'horreur.

© DR