Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Tom Pecheux Élevé en Bourgogne, Tom Pecheux fait lui aussi ses armes à l'école Chauveau après avoir arrêté ses études de pâtisserie Salué pour son interprétati

  Tom Pecheux  
 Élevé en Bourgogne, Tom Pecheux fait lui aussi ses armes à l'école Chauveau après avoir arrêté ses études de pâtisserie. Salué pour son interprétation du chic à la française, il pense que le maquillage doit sublimer plutôt que corriger. C'est grâce à ses nombreuses collaborations avec le photographe Mario Testino qu'il se fait remarquer dans les années 90. S'enchainent ensuite sa nomination chez Shiseido où il relance la beauté, puis des années où il sublime les tops des plus grands défilés comme  Prada ,  Givenchy ,  Balmain ,  Yves Saint Laurent  ou encore  Jean Paul Gaultier . Depuis 2009, il est le Creative Makeup Director chez  Estée Lauder  où il continue de travailler sur les défilés comme Anthony Vaccarello, où  son smoky de la saison dernière  nous avait séduits.

Tom Pecheux

Élevé en Bourgogne, Tom Pecheux fait lui aussi ses armes à l'école Chauveau après avoir arrêté ses études de pâtisserie. Salué pour son interprétation du chic à la française, il pense que le maquillage doit sublimer plutôt que corriger. C'est grâce à ses nombreuses collaborations avec le photographe Mario Testino qu'il se fait remarquer dans les années 90. S'enchainent ensuite sa nomination chez Shiseido où il relance la beauté, puis des années où il sublime les tops des plus grands défilés comme Prada, Givenchy, Balmain, Yves Saint Laurent ou encore Jean Paul Gaultier. Depuis 2009, il est le Creative Makeup Director chez Estée Lauder où il continue de travailler sur les défilés comme Anthony Vaccarello, où son smoky de la saison dernière nous avait séduits.

© DR