Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Yves Camdeborde (Masterchef) : ''Je prends parfois entre 15 et 20 kilos par an''

Le métier de cuisinier serait-il le pire des fardeaux pour garder la ligne ? A en croire Yves Camdeborde, en tout cas, les kilos s'additionnent à la pêle. L'ex-juré de "Masterchef" est un bon vivant, et qu'importe le yoyo.

Aimer la bonne pitance et les beaux vins, cela se voit hélas souvent sur la silhouette. Car à moins d'être dôté des gènes de Cara Delevingne, le risque de voir les kilos s'installer est gros. Et on imagine combien conserver la ligne doit s'avérer compliqué lorsqu'on est cuisiner (Norbert Tarayre et ses kilos perdus pour "Ice Show" en sont la preuve). Préparer des bons petits plats à longueur de journée et évoluer au milieu des marmites est une torture pour l'adepte des régimes.

Un problème qu'Yves Camdeborde ne connaît que trop bien. L'ex-membre du jury de l'émission "Masterchef" est un grand habitué du yoyo. Après 4 saisons, il a décidé d'arrêter une activité "devenue trop prenante". "Je préfère arrêter avant qu'une forme de lassitude physique ou morale ne s'installe", explique-t-il dans les pages de Voici. D'ailleurs, il n'est pas le seul à se faire la malle, au point que l'avenir de "Masterchef" sur TF1 soit aujourd'hui sur la sellette.

S'il s'est lancé dans cette aventure, ce n'est pas pour un regain de publicité ("Mon restaurant, Le Relais Saint-Germain, est réservé presque un an à l'avance.") mais pour assouvir sa curiosité. "J'avais envie d'apprendre autre chose, d'avoir un contact avec un milieu différent que je ne connaissais pas." Et il aura marqué l'émission de quelques piques bien senties.

Cuisinier par passion, il doit souffrir de ses désagréments. "Je ne fais pas un seul repas normal, mais toute la journée, je picore, je goûte. Le métier de cuisinier, ce n'est pas le top pour entretenir sa santé." A force d'avoir une alimentation décousue, Yves Camdeborde encaisse les kilos. "J'en prends tout le temps, parfois entre 15 et 20 par an, que je perds régulièrement. J'ai une morphologie qui absorbe tout ce que je mange, je passe donc deux, trois mois par an sans excès, ni alcool, ni pain, ni fromage, ni sucre."

Le yoyo, ça le connaît ! Mais pour rien au monde il cesserait d'être un bon vivant. D'ailleurs, selon le cuisinier, il n'y a pas de bon repas sans un bon entourage. "Pour moi, un repas réussi, c'est à 80% les gens qui sont autour de la table (...) Le mets doit être de qualité, mais c'est surtout le partage que la table apporte, qui est le plus important."

À ne pas rater