Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Votre déo peut-il devenir inefficace ? La réponse d'une dermato.

.

Il fait chaud, très chaud et à cette période de l’année, notre déodorant est notre allié beauté numéro 1, on ne va pas se mentir. Mais il arrive parfois qu’une référence longtemps efficace se révèle de moins en moins performante. Une dermato nous explique pourquoi.

Si notre routine soin est une machine bien rodée, en ce qui concerne le déodorant en revanche, on se fixe souvent sur une référence qui nous semble être la meilleure sans jamais vraiment en changer. Et pourtant, quand la canicule s'installe comme ses derniers temps sur l'ensemble de l'Hexagone, on constate que l'efficacité de notre déo décline à vue d'oeil. Mais cela vient-il seulement de l'intensité de la chaleur ou pourrait-il y a avoir une autre raison à ça ?

On a cherché et on est tombée sur l'interview d'une dermatologue qui a enfin éclairé notre lanterne sur le sujet.

Quand les bactéries deviennent plus résistantes

Interrogée par le site Purewow, le Docteur Rebecca Baxt explique comment les bactéries seraient capables de développer une certaine résistance à un déodorant :

"Les études sur le sujet démontrent que lorsqu'on se sert d'un anti-transpirant pour éliminer les bactéries présentent sous les aisselles, le ratio des différentes bactéries présentes change. Il est donc possible qu'elles développent une certaine résistance à l'un des ingrédients chimiques utilisés pour les faire disparaître".

Un peu comme les parasites immunisés contre certains pesticides, les bactéries situées sous nos aisselles finiraient donc par lutter activement contre notre déo. Et même si le Docteur Baxt admet qu'il peut y avoir une autre raison à cette l'inefficacité apparente, elle nous offre une petite reco bien utile :

"Ce n'est pas la peine de changer de produit tous les 6 mois comme certains le conseillent, mais si ça arrive, la première chose à faire c'est effectivement de commencer par choisir un autre produit".

Au premier signe de faiblesse, nous en tout cas, on tente l'expérience !

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater