Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Virginie Efira : "Avoir un enfant, c'est découvrir l'amour le plus puissant"

En 2013, Virginie Efira a donné naissance à une petite Ali, née de son idylle avec Mabrouk El Mechri. Dans une récente interview, l'actrice belge parle de maternité et de celle qui a bouleversé sa vie.

Dans une interview accordée au magazine Paris Match de cette semaine, Virginie Efira revient sur la maternité. Maman d'une petite Ali de deux ans, qu'elle a eu avec le réalisateur et acteur Mabrouk El Mechri, l'actrice belge s'est tout d'abord mariée au réalisateur Patrick Ridremont lorsqu'elle avait 25 ans. Elle confie qu'à cette époque, le désir d'enfant n'était pas encore présent : "Je vivais avec quelqu'un qui avait trois enfants. Et moi, je n'avais pas envie d'en faire à ce moment-là."

"Un enfant, c'est découvrir l'amour le plus puissant et la fin de l'insouciance"

En 2012, l'ancienne animatrice télé tombe sous le charme de Mabrouk El Mechri. Un an plus tard naît une petite Ali. Une fillette dont "l'émerveillement et sa capacité à débusquer de la joie n'importe où rejaillissent sur moi" confie Virginie Efira. L'actrice explique vouloir transmettre "l'indépendance et l'épanouissement personnel" à sa fille. Inséparables, la fillette accompagne sa mère sur de nombreux plateaux comme notamment lors du tournage du film "'Caprice' d'Emmanuel Mouret, alors qu'elle n'avait que 10 mois." Le but ? "Elle découvre, elle partage, elle s'ouvre au monde, même si elle comprend encore assez peu la nature réelle de mes activités. Je suis d'ailleurs assez gênée quand je lui dis 'maman travaille' alors qu'on est en train de me mettre du rouge à lèvres" explique Virginie Efira. Si elle semble émerveillée devant sa fille sans pour autant vivre "de phase régressive", elle ajoute se rendre "compte, par exemple, qu'[elle a] tendance à moins sortir pour faire la fête. Est-ce que je perds mon indépendance, ma curiosité, ma liberté ? Est-ce bien ou mal ? Avoir un enfant, c'est découvrir l'amour le plus puissant et la fin de l'insouciance."

Découvrez l'intégralité de l'interview de Virginie Efira dans le dernier numéro de Paris Match, actuellement dans les kiosques à journaux.

À ne pas rater