Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Vincent Cassel : une transformation en Bête grâce à un "muscle suit"

A l'affiche demain de "La Belle et la Bête" de Christophe Gans avec Léa Seydoux, Vincent Cassel est revenu sur sa transformation physique. Une transformation qui s'est faite via des effets spéciaux mais aussi avec un "muscle suit", une combinaison de faux muscles.

A quelques heures de la St-Valentin, Léa Seydoux et Vincent Cassel ont revisité l'une des histoires les plus romantiques de Disney : "La Belle et la Bête". Alors que Léa Seydoux interprète la Belle, Vincent Cassel lui, se transforme en monstre. Pour ce rôle, l'acteur explique au site Première.fr qu'il a dû porter un "muscle suit", une combinaison en fausse et parfois impressionnante masse musculaire. Un peu à la façon "culturiste" pour exagérer la chose. Mais visiblement, cette combinaison n'était pas des plus confortables selon l'acteur français connu pour son franc parler : "J'avais tellement chaud là-dessous que j'ai perdu dix kilos pendant le tournage".

Pour ce qui est de son visage transformé en celui d'une bête, seul l'usage des effets spéciaux ont réussi à atteindre ces effets. L'ex de Monica Belluci explique à Première.fr que "la technologie qu'on a utilisée, c'était six caméras HD braquées sur mon visage, un bas sur ma tête pour que mes cheveux ne gênent pas. Ces caméras relèvent quelque chose comme dix millions de points sur le visage. Tout a été enregistré, jusqu'au moindre frémissement de narine. Ensuite, des techniciens ont animé le visage de la Bête à partir de mes expressions".

L'acteur précise que "Ça a l'air simple dit comme ça, mais en fait c'est super compliqué, parce que c'est un dosage qui dépend de l'appréciation de toutes les personnes qui se relaient pour jouer sur les rendus de lumière, fabriquer une ride, un poil, la densité du poil..." En effet, tout cela est plus technique que ce que nous pensions. Mais le résultat parle de lui-même. Vincent Cassel incarne une très belle Bête.

À ne pas rater