Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Vanessa Paradis se met à nu pour Vogue : "Je veux continuer à susciter le désir"

Femme-enfant au succès fulgurant, Vanessa Paradis tient une place à part dans le coeur des Français. A 43 ans, elle pose nue pour Vogue, qui lui consacre un large dossier. L'occasion pour elle de revenir sur ceux qui ont jalonné son parcours, sur ses parents et sur la suite, qui promet d'être riche.

Elle le dit tout de go : "je ne suis pas farouche en photo". Et en effet, à la voir dévêtue pour Vogue devant l'objectif de Karim Sadli, d'Inez & Vinoodh et de David Sims, difficile de penser le contraire. L'ancien oiseau de nuit immortalisé par Jean-Paul Goude pour Chanel prend la pose, le sein à l'air, le regard tantôt sexy, tantôt bagarreur.

A 42 ans (bientôt 43), Vanessa Paradis se livre comme jamais au magazine Vogue (numéro décembre-janvier) et partage photos et confidences pour évoquer sa vie et son parcours. Ce succès qui l'a happé si jeune. La jalousie et la violence qu'elle a dû affronter, ado.

"J'en ai bien chié (rires). On me crachait dessus dans la rue, on me tirait les cheveux, on m'insultait, on taguait les murs de ma maison, 'pute', 'salope'".

Ses parents, inquiets mais au chevet de leur fille, ont su toujours l'encourager. Il y a son père, "son idole" et sa mère, "sa confidente, son amie", qui encore aujourd'hui s'occupe de ses affaires. "Je leur en ai fait voir", confie Vanessa Paradis. "S'ils n'avaient pas été là, je n'aurais pas continué ce métier."

New York, ses amis, l'amour

Au fil des pages, Vanessa Paradis évoque les différentes périodes de sa vie, dont son arrivée à New York, "un coup de foudre, la ville de la libération" pour elle. Il y a aussi le tournage d'"Elisa", sur lequel elle a rencontré des amies qui la suivent toujours, Charlotte ("C'est le soleil, un charme fou") et Florence Thomassin ("Une femme et une artiste rares").

Elle parle aussi d'amour. Celui de ses parents, qui lui a permis d'oser réaliser ses rêves. Celui qui la lié à Johnny Depp pendant 14 ans, en restant fidèle. Et surtout celui qu'elle éprouve pour ses enfants.

"Entre 14 et 24 ans, j'ai travaillé non-stop. J'ai vécu dix années de plénitude professionnelle, de collaborations hallucinantes. Je n'aurais pas même osé rêver un scénario pareil. A 25 ans, je suis devenue maman pour la première fois et après ces dix années artistiquement intenses, je pouvais me poser. J'étais tellement en amour pour mes enfants que je ne voulais absolument rien louper de cette parenthèse. J'ai pris le temps. C'était un choix."

Sa voix, son sourire et la suite

Vanessa Paradis partage aussi le secret de sa ligne (la barre au sol, qu'elle pratique depuis l'âge de cinq ans) et évoque son sourire, "qui la rend un peu particulière".

Son timbre reconnaissable entre mille est lui aussi au programme : "Je crois que j'ai été en paix avec ma voix à partir du moment où les gens que j'admirais m'ont dit que j'étais une bonne interprète."

Et l'avenir, dans tout ça ? L'artiste se dit "professionnellement en plein chantier" et rêve d'aventures, notamment au cinéma. "Je veux continuer à susciter le désir et à vibrer", insiste-t-elle.

Et côté vie amoureuse, quel type d'homme réveillerait son intérêt ? "Je ne vais pas mentir, c'est d'abord physique. Ça commence par le regard, et la belle bouche. C'est impératif la belle bouche. Ou bien un joli sourire. Après, c'est le cerveau qui m'accroche."

A bon entendeur.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le n°963 (décembre-janvier) de Vogue.

À ne pas rater