Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler : ''une femme libre'' depuis son départ de l'Elysée

Plusieurs mois après le Gayet Gate et sa séparation avec François Hollande, Valérie Trierweiler se dévoile plus épanouie que jamais. Dans une interview diffusée sur BFM TV, ce 13 mai 2014, l'ex-Première Dame le réaffirme, elle est "une femme libre". Elle s'est confiée sur cette liberté qui lui faisait défaut lorsqu'elle était à l'Elysée.

En janvier 2014, l'affaire Hollande/Gayet éclatait par l'intermédiaire du magazine Closer. Mais plusieurs mois après le scandale on retrouve une Valérie Trierweiler épanouie et qui a laissé le chaos médiatique derrière elle. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le mot "liberté" est celui qui lui vient le plus aux lèvres. Celle qui lui a manqué durant son rôle de Première Dame à l'Elysée et celle qu'elle a retrouvé aujourd'hui. D'ailleurs c'est comme "une femme libre" que Valérie Trierweiler a tenu à se décrire lors d'une interview diffusée sur BFM TV, ce 12 mai 2014.

Si elle avouait récemment qu'elle ne ferait plus jamais de journalisme politique, Valérie Trierweiler s'épanouie grâce à ses différents voyages humanitaires. Dernièrement, elle rayonnait à Haïti alors qu'elle était en mission pour la bonne cause avec le Secours Populaire. Un nouveau centre d'intérêt que Valérie Trierweiler a développé après son départ de l'Elysée et elle confiait d'ailleurs regretter de ne pas s'y être intéressée avant. Avec ces voyages humanitaires c'est aussi un nouveau sentiment de liberté qui se dévoile pour l'ex-Première Dame comme elle l'a avoué lors d'une interview pour BFM TV. "Je ne vais pas si mal parce qu'il y a une chose qui est extrêmement précieuse et que sans doute j'avais oublié, c'est la liberté. Et aujourd'hui, rien ne vaut la liberté, rien", déclare-t-elle.

Et pour cause, sa liberté était limitée lorsqu'elle était la compagne de François Hollande et devait remplir le rôle de Première Dame qu'elle n'avait pas choisi d'elle-même comme elle l'a déjà raconté. "Non, bien sûr que non je n'étais pas libre, pas libre de m'exprimer, même pas libre de penser, pas libre de parler, pas libre de bouger... libre de rien ! Aujourd'hui je redécouvre cette liberté et c'est une grande part de bonheur", déclâme Valérie Trierweiler sans langue de bois. Après des mois de silence, l'ex-compagne d'Hollande balance et prouve qu'elle est au dessus de tout ça aujourd'hui. Et quand il s'agit de lutter pour la bonne cause, Valérie Trierweiler est même prête à mettre sa rancoeur de côté. On apprenait ainsi que l'ex-Première Dame et Julie Gayet s'unissaient ensemble pour #BringBackOurGirls place du Trocadéro ce mardi 13 mai 2014.

À ne pas rater