Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler règle ses comptes...

Ces derniers temps, Valérie Trierweiler a tout entendu ou presque sur son compte. Victime de bien des accusations, essuyant toutes les rumeurs même les plus improbables, l'ex-Première dame a finalement décidé de mettre un terme aux commérages en postant ce 16 octobre 2014 une réponse pleine d'ironie à ses détracteurs.

Toujours au centre du débat, Valérie Trierweiler a pu ces dernières semaines en apprendre des belles sur son compte. Elle a découvert qu'elle entretenait une liaison avec Nicolas Bedos sans le savoir et elle a pu lire dans la presse qu'elle avait eue une altercation plutôt musclée avec l'ex-femme de Michel Sapin. Si la première rumeur s'est avérée fausse, pour la seconde, différents sons de cloche se font entendre. Ce 16 octobre 2014, l'ex-Première dame a finalement décidé de mettre les choses au clair via son compte Twitter.

Depuis la sortie de ses mémoires (qui l'ont d'ailleurs rendue millionnaire), Valérie Trierweiler a vu plus d'un de ses secrets (vrais ou faux) révélés au grand jour. Le 10 octobre dernier, c'est France Dimanche qui dévoilait une altercation survenue entre l'ex de François Hollande et l'ex-femme de Michel Sapin, Valérie de Senneville. Anciennes amies, les deux femmes en seraient venues aux mains lors de la soirée d'anniversaire de mariage de Jean-Luc Roméro et Christophe Michel.

Valérie Trierweiler, éméchée et bagarreuse ?

Selon plusieurs témoins, la journaliste éméchée et bien remontée ce soir-là aurait agressé son ancienne meilleure amie. La raison ? Lors de la sortie du livre "Merci pour ce moment", l'ancien cercle d'amies de Valérie Trierweilleur lui aurait tourné le dos, lui reprochant d'avoir trahi la gauche et humilié le Président. Gifles et griffures auraient fusé au Banana Café ce soir-là.

Un incident révélé par France Dimanche puis démenti par Le Parisien, sur lequel Valérie Trierweiler a choisi de revenir près d'une semaine après les faits. Sur Twitter, l'ex-Première dame habituée des coups de gueule sur les réseaux sociaux a posté "Toutes ces rumeurs calomnieuses sont décidément... renversantes !" en accompagnant son message d'une photo prise ce fameux soir.

Une chose est sûre, c'est que dans cette histoire quelqu'un ment... À moins peut-être que Nicolas Bedos soit une nouvelle fois à l'origine de la rumeur...

À ne pas rater