Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler, payée pour son shooting au Japon : découvrez son salaire

La semaine dernière, Valérie Trierweiler faisait le buzz en apparaissant photoshoppée et blonde platine dans un magazine japonais. L'ex-Première dame a en réalité accepté de poser dans quatre numéros du trimestriel... Moyennant un salaire.

Valérie Trierweiler a fait d'une pierre deux coup en posant pour le magazine japonais "Richesse". L'ex-première dame a fait le buzz sur Internet avec ses photos retouchées tout en s'assurant de toucher une coquette somme. Car elle n'a pas joué les mannequins gratuitement : pour ses apparitions dans quatre numéros, Valérie Trierweiler a été payée, a révélé hier Le Parisien. La journaliste a accepté de revenir, au fil des parutions du trimestriel, sur son expérience à l'Elysée.

4000 euros pour la bonne cause

D'après Le Parisien, elle a reçu, au total, 4000 euros. Mais elle ne compte pas en garder un centime : elle va verser l'intégralité de la somme Secours Populaire japonais. Dès son arrivée à l'Elysée, Valérie Trierweiler s'est engagée au sein de l'organisation en devenant marraine. Cet été, elle était présente à la "Journée des oubliés" organisée pour 70 000 enfants dans le besoin. Au micro de RTL, elle avait évoqué son engagement : "Le rôle associatif est une façon de faire de la politique. Je ne suis pas élue et je ne le serai jamais. Le Secours populaire fait énormément de choses, c'est important d'être directement en lien avec les gens qui en ont besoin".

L'ancienne compagne de François Hollande peut en effet se passer sans problème de 4000 euros. Les ventes de son livre, "Merci pour ce moment", lui ont rapporté de quoi vivre très confortablement dans les années à venir. Si Valérie Trierweiler n'a jamais révélé le montant des ventes de l'ouvrage, il se murmure que le chiffre d'affaires s'élèverait à une dizaine de millions d'euros. L'institut GfK, qui a établi pour le magazine Livres Hebdo le classement des meilleures ventes de livres en 2014, avançait en janvier le chiffre de 14 millions d'euros.

À ne pas rater