Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler parle de sa rupture : "Je suis passée à autre chose"

Valérie Trierweiler se confie à  Gala  sur son engagement humanitaire et évoque sa rupture avec François Hollande.
3 photos
Lancer le diaporama

Interrogée par Gala, Valérie Trierweiler a tenu à évoquer son engagement humanitaire qui a fait d'elle une nouvelle femme. L'occasion aussi pour la reine du tacle de glisser quelques mots sur sa rupture avec François Hollande, tout en restant pudique malgré tout.

Femme engagée et devenue une figure importante du Secours Populaire, Valérie Trierweiler était, hier, à l'inau­gu­ra­tion d'un centre d'ac­cueil de jour dans le 18ème arron­dis­se­ment de Paris. Donnant une interview à Gala, l'ex-Première dame s'est confiée sur son engagement sans faille et a évoqué par quelques mots tranchant sa rupture avec le président de la République. Focus sur ses confidences.

"Mener des actions huma­ni­taires m'a aidée à révé­ler ma part d'huma­nité"

Marraine du Secours Populaire français depuis son passage à l'Elysée, Valérie Trierweiler n'a de cesse de réaffirmer son engagement pour les causes humanitaires. On se souvient qu'en 2014, l'ex-Première dame s'était rendue à Haïti, sans hésitation. Cette fois, c'est des Philippines que la journaliste revenait comme elle l'a confié à Gala.

Il y a un an, lorsque cet engagement s'était imposé à elle, Valérie Trierweiler avait confié au magazine : "Mener des actions huma­ni­taires m'a aidée à révé­ler ma part d'huma­nité. Lorsque l'on est jour­na­liste, on s'inté­resse aux autres, mais on n'aide pas les autres. Peut-être qu'un jour je travaille­rai dans l'huma­ni­taire". Un rêve qui se réalise tandis qu'elle déclare aujourd'hui : "C'est un moment magique de donner de la joie à un enfant". D'ailleurs celle qui rajeunissait de dix ans pour un shooting au Japon distribuera des cadeaux à mille enfants au pied de la grande roue, à Paris.

"C'était plus qu'un petit malheur"

Celle qui ne se considère certainement pas comme une "people" sera donc brève au moment d'évoquer sa rupture avec François Hollande. En effet, lorsque Gala lui demande si ces voyages humanitaires l'ont aidé à oublier ses "petits malheurs personnels", Valérie Trierweiler n'hésite pas à lancer un "C'était plus qu'un petit malheur".

Celle qui se disait "trop bien pour son ex" poursuit : "J'avance. Je suis passée à autre chose". Ce n'est ni son premier tacle ni son dernier contre François Hollande. Mais qu'il s'agisse d'évènements officiels ou concernant sa vie privée, Valérie Trierweiler le réaffirme : "Je ne recherche pas la lumière".

Enfin, presque, au vue du succès de son livre "Merci pour ce moment".

À ne pas rater