Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valerie Trierweiler : les confessions d'une Premiere dame discrete et sincere

Alors que récemment c'est le styliste de Valérie Trierweiler qui se confiait, au tour de la Première dame de revenir sur son rôle en France. Interviewée par Le Parisien, la compagne de François Hollande l'affirme : "Je m'investis avec sincérité.". Une interview à coeur ouvert pour Valérie Trierweiler qui a tenu à revenir sur quelques petits points particuliers, des vacances de la famille du Président en passant par son année à l'Élysée.

Si la Première dame nous aura éblouis le 14 juillet dernier, elle décide aujourd'hui d'éclaircir quelques points sur son quotidien. "L'an dernier, François venait d'être élu et nous sommes allés, deux semaines, tout naturellement là où tous les présidents de la Ve République séjournaient l'été. Sans nous poser de question et sans que cela fasse polémique. C'est un endroit très beau, mais où il est difficile de conserver un peu d'intimité. Nous n'aimons ni ne recherchons l'exhibition. La moindre sortie se transforme en bain de caméras et peut donner l'impression que nous cherchons à nous exposer" confie la Première dame. Un couple présidentiel qui préfère de loin les vacances discrètes, on peut les comprendre.

Valérie Trierweiler revient également sur sa première année à l'Élysée, qu'elle qualifie comme un apprentissage : "La première année a été un temps d'apprentissage. Cette période m'a été nécessaire pour mieux appréhender mon rôle. J'ai rencontré plus d'une trentaine de premières dames du monde entier. Nous échangeons nos expériences, et c'est étonnant de constater que les problématiques sont toujours les mêmes. D'un pays à l'autre, les attentes comme les attaques sont strictement identiques. J'ai beaucoup appris au cours de ces échanges. Je m'investis, avec sincérité, tout en restant moi-même."

Le reste de l'interview est à découvrir dans le quotidien français qui revient également sur le rôle de Première dame de Valérie Trierweiler mais aussi toutes les associations qu'elle soutient.

À ne pas rater