Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler : la femme de Manuel Valls "gérait ses états d'âme" en 2012

Dans le livre "Frères ennemis", les journalistes Renaud Dély et Henri Vernet ont de nouvelles révélations à faire sur la campagne présidentielle de 2012. Et certaines concerneraient Valérie Trierweiler. En effet, l'épouse de Manuel Valls, Anne Gravoin, aurait été chargée de la "gérer". 

Alors que dans une interview récente Valérie Trierweiler avouait ne pas être "une people" et détester cette notoriété construite par les médias du divertissement, voilà qu'elle est de nouveau sous le feu des projecteurs. La faute à des révélations que détiendraient les journalistes Renaud Dély et Henri Vernet et qu'ils auraient partagé dans leur livre "Frères ennemis". Un ouvrage qui s'annonce déjà houleux.

Valérie Trierweiler "gérée" par l'épouse de Manuel Valls en 2012 ?

Valérie Trierweiler, indomptable à l'Elysée ? C'est ce qu'il semblerait si on en croit les journalistes Renaud Dély et Henri Vernet qui révèlent qu'Anne Gravoin, la femme de Manuel Valls, était chargée de la surveiller lors de la campagne présidentielle de 2012. En effet, dans "Frères ennemis", les auteurs dévoilent le rôle "stratégique" de l'épouse du Premier ministre avec l'ex-Première dame et auteure de "Merci pour ce moment".

A en croire les propos rapportés dans le livre, qui va faire jaser, c'est François Rebsamen à qui François Hollande aurait initialement promis le poste de Premier ministre, qui, rancunier, aurait déclaré au président : "Tu m'as envoyé faire des meetings aux quatre coins du pays pendant que Manuel [Valls] restait accroché à tes basques et gérait les états d'âme de Valérie [Trierweiler] avec l'aide de son épouse...". Un extrait rapporté par le site de Closer.

Des "scènes de ménage" à l'Elysée

Mais là ne s'arrête pas les révélations scandaleuses. Dans un chapitre réservé aux "Scènes de ménage à l'Elysée" et dont Valeurs actuelles a dévoilé quelques extraits, les journalistes auraient écrit qu'en s'emportant, Valérie Trierweiler aurait frappé François Hollande au début du Gayet Gate. "François Hollande essayait de la raisonner et elle lui envoyait au visage tout ce qu'elle trouvait, elle l'a griffé et même frappé", raconte Dély et Vernet, "Le président agressé physiquement, victime d'une scène de ménage terrible au coeur du sanctuaire du pouvoir, ce fut l'humiliation de trop. Celle qui déclencha la publication de ce communiqué de répudiation glacial".

Des informations très vite démenties par le service de communication de l'Elysée sur Twitter qui a écrit : "Contrairement à ce qui est indiqué, il n'y a pas eu de violence ni d'agression en janvier 2014 à l'Elysée". De quoi amoindrir la crédibilité de l'ouvrage et un nouveau scandale qui devrait titiller l'ex-Première dame qui a le tacle facile sur Twitter.

Si Valérie Trierweiler ne s'est pas exprimée sur le sujet, celle qui était au coeur de la polémique pour son shooting photoshopé pour le magazine japonais "Richesse" ne devrait pas tarder à le faire. Et ça va chauffer, ça on est presque certains !

À ne pas rater