Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Trierweiler : ''Je ne ferai plus jamais de journalisme politique''

Le chaos médiatique est bel et bien terminé pour Valérie Trierweiler, actuellement en voyage humanitaire à Haïti. Loin de la France, l'ex Première Dame soigne ses blessures en se dévouant entièrement à la bonne cause. Elle a cependant accordé une interview exceptionnelle à Europe 1, le 6 mai 2014 où elle se confie sur son avenir et sur sa rupture. 

Rupture avec François Hollande consommée et médias calmés, Valérie Trierweiler a décidé de faire le bilan au micro d'Europe 1, le 6 mai 2014. Après sa cure de silence et ses premières déclarations officielles plutôt amères, l'ex Première Dame a tenu à se confier, plus apaisée et avec un regard lucide sur la situation. Actuellement à Haïti pour poursuivre sa mission humanitaire, l'ex journaliste politique s'est exprimée quelques heures seulement avant l'entretien très officiel donné par François Hollande à BFMTV.

Après avoir reçue beaucoup de soutien de ses proches, de personnalités ou même de la téléréalité, Valérie Trierweiler s'exprime pour la première fois depuis qu'elle a quitté l'Elysée. "On est à 7000 km de ce qui se passe à Paris et surtout mon esprit est à 7000 lieux de tout ça désormais, vraiment très très loin...", déclare-t-elle avec aplomb. Un moyen de signifier qu'elle a tourné la page et pour cause, l'ex Première Dame a bien des choses à penser. D'ailleurs elle l'avoue : "Si c'était à refaire, j'aurai fait de l'humanitaire plus rapidement". Parce que depuis son départ en Inde, en janvier 2014, sous le chaos médiatique qui mettait à mal sa vie privée, Valérie Trierweiler s'est entièrement dévouée à la bonne cause et compte bien continuer sur cette voie. "Je vais bien, mais comme vous dites beaucoup de choses fausses ont été écrites. Sur ma vie privée j'ai été salie et je n'ai plus envie d'en parler. J'ai pris du recul et de la distance aujourd'hui. Je suis beaucoup plus forte aujourd'hui qu'il y a deux ans", confie-t-elle au micro d'Europe 1.

Il faut dire que les médias ne l'ont pas épargné durant le GayetGate lancé par Closer qui a mis sans dessus-dessous l'Elysée. Et comme on a pu le croire le pouvoir est à incrimer dans cette rupture brutale comme le sous-entend Valérie Trierweiler : "Le pouvoir ça change mais les autres changent aussi dans leur regard". Quand à son avenir, l'ex Première Dame lâche l'information sans préambule : "Je ne ferai plus jamais de journalisme politique". La frondeuse ne passe pas par quatre chemins, mais laisse aussi la porte ouverte à d'autres opportunités. Loin d'être rancunière, elle conclue son discours avec diplomatie. "Je souhaite que François Hollande réussisse car c'est le succès de la France qui compte".

À ne pas rater