Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Valérie Bègue, Miss France torturée: "Je n'osais pas sortir sans être maquillée"

Elue Miss France 2008, Valérie Bègue n'a pas toujours été très bien dans sa peau alors qu'elle devait porter la couronne et l'écharpe de plus belle femme de France. Elle s'est confiée sur ses craintes de l'époque à Paris Match.

Il est dur d'imaginer qu'une jeune femme élue Miss France puisse manquer de confiance en elle, est plus particulièrement, douter de son physique. Pour remporter le titre suprême, il convient de franchir les étapes sans la moindre erreur de parcours. Il faut gagner de nombreuses élections locales, départementales, régionales... Lorsqu'une jeune femme arrive en finale de Miss France, c'est que son physique fait plus ou moins l'unanimité.

Valérie Bègue, une miss peu confiante

Et pourtant, d'après ce que Valérie Bègue raconte dans les colonnes de Paris Match, ce 26 novembre 2015, il semblerait que l'année de son règne n'ait pas été bénéfique pour son équilibre moral : son rapport à son corps et à sa beauté a été quelque peu compliqué.

Alors qu'une nouvelle Miss France sera bientôt élue pour succéder à Camille Cerf, Valérie Bègue s'est vue interrogée par le magazine Paris Match sur son île natale, la Réunion. Elle est revenue sur l'époque où elle-même était élue Miss France : "Après l'élection en 2008, je n'osais pas sortir sans être maquillée, je croyais que les gens allaient me trouver plus moche qu'à la télé".

La fierté de Valérie Bègue : valeurs et racines créoles

Aujourd'hui plus confiante, Valérie Bègue a réussi à faire la part des choses et espère inculquer à sa fille Jazz des valeurs qui puissent lui permettre de ne jamais remettre en doute son physique ou ce qu'elle est. "A la Réunion, on se respecte, quelle que soit la couleur de notre peau ou notre religion. Ce sont des valeurs que j'aimerais transmettre à ma fille", confie l'épouse du nageur Camille Lacourt.

Dernièrement, elle expliquait déjà à Purepeople que ses racines créoles étaient très importantes à ses yeux. "J'ai envie que ma fille se sente réunionnaise, qu'elle parle créole, qu'elle cuisine plus tard créole", disait-elle alors.

À ne pas rater
À découvrir