Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Urban Outfitters : un t-shirt "Depression" fait polémique sur le web

Pas une année ne passe sans qu'Urban Outfitters ne soit pas au coeur d'une petite polémique. Après ses t-shirts "Everyone Loves a Jewish Girl" ou "Eat Less", c'est avec un cropped top bardé de l'imprimé "Depression" que la marque américaine s'attire les foudres de Twitter.

Des centaines de messages sur Twitter et une marque obligée de s'excuser publiquement. Un week-end comme les autres (ou presque) chez Urban Outfitters. La marque américaine créée en 1970 est coutumière de ces polémiques express, et elle n'a pas manqué de commencer l'année en créant le malaise.

Pas de foufoune ni d'appel au régime (son t-shirt "Eat Less", retiré en 2010) cette fois, mais un mot : dépression. Contrairement à la déprime passagère, le terme désigne un trouble mental difficile à soigner. Bref, une véritable maladie. Voir le mot "depression" imprimé dans toutes les tailles sur un t-shirt a rapidement fait jaser. Et c'est sur Twitter que les commentaires ont abonder.

"cher @UrbanOutfitters, dépression n'est pas un slogan mode", "arrêtez de vendre des articles qui font la promotion de troubles alimentaires ou mentaux." Minds Like Ours, une association qui accroître notre compréhension des maladies mentales, a rédigé une lettre ouverte à la marque, indiquant "qu'imprimer le mot "dépression" partout sur un t-shirt est à la fois horrible et dégoûtant. La dépression n'est pas quelque chose qui a besoin d'être glamourisé ou moqué et vendre ce t-shirt revient aux deux".

Pas une première

Urban Outfitters a rapidement répondu aux messages, s'excusant publiquement. Il faut dire que la marque américaine a de l'expérience en la matière. Faisant la promotion de marques pas toujours finaudes (dans le cas du t-shirt "depression", c'est la jeune marque Depression dont le crédo est "Parce que vivre de façon conventionnel est déprimant" qui est pointée du doigt), le groupe s'est vu affublé de nombreuses polémiques, que ce soit pour le t-shirt "Everyone Loves a Jewish Girl", "Eat Less", faisant la promotion de la vodka ou encore affichant le symbôle d'un gang de Chicago.

Une technique reprise par d'autres (le pull "Chômeur" à 285 € de Le Léon) qui a un mérite : faire beaucoup parler, et auréoler la marque d'une image borderline. Un coup de pub, en somme.

À ne pas rater