Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Une mannequin "plus size" appelle au boycott du show Victoria's Secret

.

C'est la mannequin Robyn Lawley qui a décidé de pousser un coup de gueule contre Victoria's Secret. La cause ? La volonté visiblement assumée de la marque de lingerie de ne pas miser sur l'inclusivité et la diversité. C'est pourquoi le top a carrément lancé une pétition pour boycotter le show VS. Décryptage d'une prise de position nécessaire. 

Le défilé Victoria's Secret est chaque année un événement mode incontournable. Pourtant difficile de ne pas remarquer qu'en terme de standards de beauté et idéaux de beauté stéréotypés la marque de lingerie est championne. A l'heure où les initiatives body positive et d'inclusion se multiplient ce manque de considération pour les enjeux de l'époque en ce qui concerne l'image et le corps féminin ne peut clairement pas passer inaperçu. C'est pourquoi Robyn Lawley, mannequin plus size, a décidé de lancer sur un Instagram un appel au boycott du show VS.

Un manque de diversité sur le podium

Dans un post Instagram Robyn Lawley a décidé de ne pas mâcher ses mots et dénoncer le manque de diversité sur le podium de Victoria's Secret. "Victoria Secret domine l'espace depuis près de 30 ans en disant aux femmes qu'il n'y a qu'un seul type de corps qui est beau", s'insurge la mannequin Sports Illustrated. C'est pourquoi elle a décidé de lancer une pétition appelant au boycott du prochain défilé de la marque de lingerie qui se tiendra à New York ce 28 novembre 2018.

"Vous pouvez en savoir plus dans le lien de ma biographie pourquoi il est si important d'encourager la diversité pour le bien de nos futures filles", poursuit-elle, "Jusqu'à ce que Victoria's Secret s'engage à représenter TOUTES les femmes sur scène, je demande le boycott total du défilé de mode Victoria's Secret de cette année. Il est temps que Victoria's Secret reconnaisse le pouvoir d'achat et l'influence de femmes de tous les âges, formes, tailles et ethnies.".

Robyn Lawley encourage ainsi toutes les femmes à poster des photos d'elles sans retouche sur Instagram lançant le hashtag "#Weareallangels" ("Nous sommes tous des Anges"). Un mouvement qui n'est pas sans rappeler celui lancé en 2014 sous la bannière "#IAmNoAngel". Preuve qu'aujourd'hui il est plus important de rassembler que d'opposer.

Pour finir son long discours elle conclue : "Le regard féminin est puissant, et ensemble, nous pouvons célébrer la beauté de notre diversité. Il est temps que Victoria's Secret célèbre les consommatrices qui l'enrichissent".

Certes, la célèbre marque de lingerie compte parmi ses nouvelles Winnie Harlow, mannequin atteinte de vitiligo, ou encore la jeune Iesha Hodges, mannequin noire arborant la buzzcut militante. Mais où sont les Ashley Graham, Iskra Lawrence ou encore Leyna Bloom, mannequin transgenre qui avait lancé un appel pour se faire remarquer par la marque il y a quelques mois ?

On comprend donc bien que cette année encore les mannequins plus size et qui sortent du cadre resteront les grandes absentes du podium VS, boudées de manière assumée. Tous les Anges affichent le même corps mince, tonique, érigé en "goal" ultime depuis des décennies. Pour l'originalité on repassera, donc.

Peut-être que Victoria's Secret devrait prendre exemple sur la marque de lingerie Savage x Fenty qui offrait un show inclusif bien dans son temps. Juste une suggestion comme ça.

Héloïse Famié-Galtier

À ne pas rater