Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Une couleur, une pierre : L'Améthyste

Un peu de gemmologie...

Semblable à la citrine sa proche cousine, l'améthyste est une pierre fine translucide qui appartient à la famille des quartzs. Sa couleur est due aux traces de fer présentes dans le minéral. Son nom vient du grec amethystos, du verbe Méthyo, "être ivre" et signifie "qui n'est pas ivre".
Cette pierre dure, peu fragile, souvent limpide et très esthétique est très aimée des bijoutiers, des joailliers... Et des femmes.

L'améthyste et la citrine sont d'ailleurs plus que cousines, elles sont quasi jumelles. Il arrive qu'elles se mélangent à l'état naturel dans le même minéral, ce qui donne des pierres bicolores (jaunes et violettes) appelées "amétrines". On les confond même : les citrines que l'on trouve sur le marché sont souvent des améthystes claires que l'on a chauffées à très haute température (autour de 500°C) pour qu'elles changent de couleur. C'est un procédé très courant pour de nombreuses pierres : la chaleur modifie ou intensifie la couleur naturelle. L'améthyste est alors souvent violette, violacée ou pourpre, dans une grande variété d'intensités. Mais sa gamme de couleurs est très étendue, du parme très clair au pourpre très foncé. C'est, de plus, une pierre dite "dichroïque" : suivant l'angle de vision, ses nuances passent du violet bleuté au violet plus rouge, voire au violet grisé. Un dichroïsme bleu/rouge prononcé est d'ailleurs un excellent critère de qualité !
Comme c'est le cas en général pour presque toutes les pierres, les couleurs les plus intenses sont les plus recherchées. En particulier, il existe de nombreuses améthystes de couleur fuchsia vif, qui sont très appréciées des connaisseurs.

Pendant l'Antiquité et le Moyen-Age, l'améthyste était rare et très recherchée (par le Clergé notamment). La découverte d'importants gisements en Amérique du Sud l'a rendue beaucoup plus commune.
Les principales mines d'améthystes se trouvent ainsi en Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Bolivie, Uruguay), et de façon plus ancienne en Afrique (Namibie, Zambie). Celles qui viennent d'Afrique sont souvent d'une qualité supérieure. On trouve également depuis très longtemps des améthystes en Russie. La Grande Catherine, reine de Russie, qui adorait les améthystes, envoya des milliers de prisonniers en chercher dans les mines de Sibérie... Comme elle était très exigeante, les améthystes sibériennes ont la réputation d'être magnifiques !
Il existe également des mines d'améthystes plus restreintes à Madagascar (on y trouve aussi des citrines).

Une jolie légende...
Les Grecs anciens racontaient l'origine de l'améthyste de façon très poétique :
Dionysos, le dieu de la vigne, du vin et de l'ivresse, était furieux d'avoir été insulté par un mortel. Il jura de se venger sur le prochain mortel qui croiserait sa route, et fit apparaître des tigres affamés. Hélas, sa vengeance tomba sur une ravissante nymphe nommée Améthyste, qui, en allant rendre un culte à déesse Artémis, croisa la route des tigres. Artémis voulut la sauver et la transforma en statue de cristal, pour la protéger des fauves. Lorsqu'il vit cette magnifique statue de cristal sans vie, Dionysos pleura. Ses larmes de vin, tombant sur le cristal, lui donnèrent la teinte pourpre que l'on connaît.

La version romaine de ce mythe est (comme toujours) un peu différente :
Bacchus poursuivait de ses assiduités une nymphe d'une rare beauté nommée Améthyste. Celle-ci implora la protection de la déesse Diane, déesse de la chasteté. Diane la transforma en statue de cristal pour empêcher Bacchus de l'embrasser ! Vexé et humilié, Bacchus donna à la statue la couleur du vin, et lui donna le pouvoir de préserver des méfaits de l'ivresse.

Améthystes célèbres
De très belles améthystes ornent les bijoux de la couronne britannique, surtout ceux de l'époque victorienne.

Symboles, bienfaits et croyances
Le fuchsia, nuance du pourpre, est traditionnellement une couleur royale ou monastique.
L'améthyste est le symbole de la sobriété (c'est sa signification étymologique, sans doute parce qu'elle a la couleur du vin coupé d'eau) et de la piété. C'est la raison pour laquelle on la trouve fréquemment dans les églises. Au Moyen-Age, les membres du Clergé la recherchaient car elle était sensée encourager ou faciliter le célibat (elle éloignait les "mauvaises femmes" et les vipères...) ! C'est ainsi qu'elle a été baptisée "pierre des évêques"... Beaucoup d'évêques en portent encore aujourd'hui !
Elle était aussi utilisée pour combattre l'ivresse, l'alcoolisme et par extension les autres formes de dépendance, voire la dépendance amoureuse. Les Grecs buvaient leur vin dans des coupes en améthyste, et dans d'autres civilisations il existe de nombreux verres de cérémonie en améthyste.
Léonard de Vinci écrivait que l'améthyste avait le pouvoir de dissiper les mauvaises pensées et d'aiguiser l'intelligence. Elle stimule la créativité, la méditation et les rêves prophétiques.
Placée sous un oreiller, l'améthyste combattrait aussi l'insomnie !

Associations
L'améthyste est associée au mois de Février, au signe astral du Poisson et à la planète Jupiter.

A qui offrir une améthyste ?
A un natif de février, par exemple comme cadeau de naissance pour un bébé.
A un amateur de grands vins, à une personne qui aime sortir, qui boit beaucoup ou qui lutte contre de vieux démons.
A un artiste en mal d'inspiration, à une personne qui a besoin de réfléchir...

Au bout de 48 ans de mariage, ce sont les noces d'améthyste, une belle bague, un beau collier en améthyste est bien vu... Mais il est peut-être dommage d'attendre tout ce temps, jetez un coup d'oeil à notre petite sélection, et succombez au charme envoûtant de l'améthyste !

Aurore de Lignières

À ne pas rater