Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Un jour, Une bimbo : Amy Childs, la bombe des tapis rouges

Amy Childs, la bimbo sosie de Jessica Rabbit.
Amy Childs, la bimbo sosie de Jessica Rabbit.

Jennifer Aniston et Olivia Wilde ont pris la pose à Londres hier à l'occasion de la première du film "Comment tuer son boss 2". Si les deux jeunes femmes ont fait sensation, il y a une petite star locale aux courbes incroyables qui a attiré notre attention : Amy Childs.

Après Lauren Goodger et Chloé Sims voici un nouvel volet de notre saga "Un jour, Une bimbo". Comme nos deux starlettes précédentes, Amy Childs, 20 ans, s'est fait connaître en participant à "The Only Way is Essex" décidément producteur numéro un de bimbo en Angleterre. Quittant très rapidement la real-série, la jeune femme aux faux airs de Jessica Rabbit a réussi se faire une place dans le petit monde des starlettes made in UK. Après avoir participé à "Celebrity Big Brother" et s'être offert, comme Nabilla, sa propre émission "It's All About Amy", la jeune femme a lancé sa propre marque proposant vêtements et produits de beauté.

Lorsque la belle rouquine ne travaille pas, elle semble avoir deux passe-temps. Le premier est sans conteste de courir les tapis rouges londoniens comme celui de "Comment tuer son boss 2" par exemple et ce dans des robes toujours très sexy. Et oui, même si elle avoue regretter d'avoir succombé aux implants mammaires comme ses copines, elle ne se prive tout de même pas de les dévoiler dès qu'elle le peut, d'où son second passe-temps, Instagram.

Qu'on se le dise, les selfies, c'est le truc d'Amy. Gâtant tous les jours ses fans, elle maîtrise parfaitement la vue en plongée pour dévoiler son minois et sa poitrine "mine de rien". Pro dans le cadrage, elle a également fait de la duckface ultra glossée sa marque de fabrique... Tant est si bien qu'elle se retrouve avec la même expression sur toutes ses photos. Un brin prévisible, elle apporte néanmoins parfois un léger petit twist à ses selfies en posant topless. Enfin, en cadrant de façon à faire travailler l'imagination...
Évidemment, notre "businesswoman" n'a pas toujours ressemblé à ça et lorsqu'elle poste un petit cliché d'elle pris il y a à peine sept ans, on a eu peu de mal à la reconnaître. Comme quoi avec un tout petit peu d'artifice tout le monde peut devenir une bimbo ! Encore faut-il en avoir envie bien entendu...
À ne pas rater