Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Tous tatoués ! : plongée dans l'histoire du tatouage avec Arte

Samedi 16 novembre, Arte nous propose un voyage à l'origine du tatouage, cet art underground devenu une tendance qui a séduit les anonymes comme les stars. Ou comment un rituel réservé aux marginaux est parti à la conquête du monde.

Hier symbole des marginaux et des rebelles, le tatouage a peu à peu changé d'identité. Une épopée que la chaîne Arte propose de découvrir avec le documentaire de Marc-Aurèle Vecchione, "Tout tatoués !", diffusé samedi soir.

Partant des origines tribales et ancestrales de cet art, le reportage met le projecteur sur les premiers tatoués contemporains, marins, aventuriers, et autres bagnards. Le tatouage est alors la marque des voyageurs, s'illustre de sirènes, pieuvres et pirates. Les tatoueurs vaquent de port en port, marquant à l'encre les courageux au fond de bars obscurs. L'activité est presque clandestine, le dessin réservé aux seuls hommes.

Les années passant, ce sont les soldats, envoyés loin de leur pays natal, qui adoptent le tatouage, en souvenir d'une jeune donzelle restée à l'arrière ou de ses compagnons de régiment. Le tatouage est la marque des gros durs, la peau sillonée de têtes de mort à la sortie des prisons, qui portent sur eux les traces de leurs méfaits et de leur vécu.

La fin du XXème siècle voit les boulversements se multiplier. Le dessin à l'encre devient un élément incontournable de la culture rock puis punk, adopté sur scène par les stars de l'underground. Puis, c'est le mouvement hippie qui démocratise la tendance, par le biais des femmes, qui enfin accèdent au tatouage, et sollicitent l'imagination des tatoueurs pour plus de personnalisation.

Tatouage "made in USA", tribal ou japonais, les écoles sont multiples et les motifs différents. Rapidement, les tatoueurs se professionnalisent et voyagent, afin de s'enrichir de toutes ces cultures et de faire naître le tattoo de demain.

Des pros de la discipline pour certains devenus de véritables stars, presque aussi célèbres que leurs clients.

Quand on voit les tatouages mignons des stars, on se dit que cet art a bien changé. Mais certaines, à l'image de Rihanna, revienne à ses sources tribales. Ce qui n'a pas évolué, en revanche, c'est la douleur éprouvée, et l'engagement nécessaire pour sauter le pas (même si certains se les font retirer par la suite).

"Tous tatoués", un documentaire à découvrir samedi 16 novembre sur Arte.

C.B.

À ne pas rater