Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Thomas Ngijol, papa comblé : ''Je viens de vivre ma plus belle rencontre''

A 35 ans, celui qui se rêvait instituteur fait rire le public en contant les aventures du Superman noir. A l'affiche de "Fastlife", sa première réalisation, le franco-camerounais s'est trouvé un nouveau rôle, celui de père. Une partition qui l'a déjà transformé.

"Je viens de vivre ma plus belle rencontre. Ma fille m'a appris à pleurer." A 35 ans, Thomas Ngijol ne cache pas son bonheur d'être devenu papa. En couple avec l'actrice Karole Rocher depuis 3 ans, l'humoriste découvert grace au Jamel Comedy Club fait son bout de chemin au cinéma. Mardi 15 juillet, il était sur le tapis rouge avec sa compagne pour l'avant-première de "Fastlife", sa première réalisation.

A l'opposé de son personnage égocentrique, Thomas Ngijol vit une vie tout ce qu'il y a de plus normale. Interviewé par Libération, qui dresse son portrait aujourd'hui, il se montre étonnement sérieux, "peut-être même ennuyeux", avoue-t-il. On est loin du joyeux luron découvert sur les planches. A la ville, le nouveau prince de la vanne se fait nettement plus discret.

Son équilibre, il le doit à sa vie de famille posée. Un quotidien où les femmes priment. Thomas Ngijol cohabite avec les deux filles - adolescentes - de Karole Rocher (l'actrice cash), âgées de 12 et 17 ans. Sans compter la petite Angelina, née il y a peu. Une naissance qui l'a rendu "plus humain" et lui a donné "un côté assez Bisounours".

Lui qui a grandi dans une fratrie de six à Maisons-Alfort dit "toujours se sentir banlieusard". "Je transpire cette identité brute et spontannée, elle s'inscrit dans mon ADN". Et peu importe si il vit aujourd'hui dans le Paris cool, à Bastille. Cet ancien éducateur qui se rêvait instituteur a longtemps travaillé au milieu des enfants, avant de monter sur scène pour débiter ses blagues.

Le succès est arrivé avec le Jamel Comedy Club, où il s'est vite fait remarquer, avant de passer au cinéma avec "Case départ". Mais ne comptez pas sur lui pour prendre la grosse tête ou raler, son éducation le lui interdit. Celle que lui a donné son père, surtout, sociologue. "Il m'a appris à ne jamais me plaindre. Si tu lui disais que tu as rencontré tel ou tel problème parce que tu es noir, il te mettait trois claques dans la gueule !"

Des valeurs qu'on l'imagine transmettre à sa fille (les baffes en moins).

À ne pas rater