Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Thomas Hollande, Pierre Sarkozy : quel est le job des enfants de politiques ?

Fils et fille de, ils ont pour parents des ministres ou chefs d'Etat. Mais que font-ils, eux, pour gagner leur croûte ? Conseiller parlementaire comme papa, rappeur, mannequin, ces "enfants de" ont parfois des occupations surprenantes.

Conseillers parlementaires ou maires : les (trop) bons élèves

Dans la grande famille des enfants d'hommes et de femmes politiques, il y a d'abord les premiers de la classe. Ces bons élèves ont suivi le chemin tracé par papa-maman et ont choisi, comme eux, d'embrasser une carrière dans la politique. On pense notamment à Jean Sarkozy, diplômé l'an dernier, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine et chargé de TD à l'UPEC, pendant son temps libre...

Dans la même catégorie, on trouve Jérôme Woerth, le fils d'Eric Woerth, conseiller municipal de la ville de Chantilly. Ou encore Pierre Bachelot, fils unique de l'ancienne ministre de la santé qui s'est recyclée comme chroniqueuse télé et comédienne sur le petit écran. Ce dernier a assuré le poste de conseiller parlementaire de sa mère, avant de devenir chargé de mission pour l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé.
On ajoutera aussi dans la catégorie des bons élèves Thomas Hollande, avocat et chargé de la campagne web de sa mère, Ségolène Royal ("l'emmerdeuse") en 2007, puis celle de son père, en 2012.

Rappeur ou mannequin : ils ont pris la tangente

Dans un registre tout différent, certains fils et filles de personnalités politiques ont choisi, par esprit de rébellion ou par pur désir, de s'orienter dans une carrière à des années lumières de celle de leurs parents. A commencer par Pierre Sarkozy, alias DJ Mosey, qui gagne sa vie en mixant en soirée et en produisant des rappeurs comme Doc Gynéco. "Je veux être reconnu en tant qu'artiste et pas comme étant le fils de", martèle-t-il aux journalistes qui l'interrogent.

Même son de cloche chez Marie de Villepin. Son dada à elle, c'est le mannequinat. Après avoir été le visage du parfum "Ange et Démon" de Givenchy, elle s'est essayée au cinéma, notamment dans le biopic "Yves Saint Laurent" de Jalil Lespert. Elle s'est aussi fait remarquer en devenant la meilleure copine d'Amber Heard, la future madame Johnny Depp. Un entourage un brin plus glamour que celui des vieux ronds-de-cuir de l'Assemblée, soit dit en passant.

Ecrivain, galériste : ils ont choisi la culture et les lettres

D'autres enfin ont répondu à l'appel de la culture avec un grand "C". Dans cette catégorie, on croise Ariane Fornia, pseudonyme d'Alexandra, fille d'Eric Besson, écrivain et auteur de trois romans. La fille aînée de Valéry Giscard d'Estaing (Valérie-Anne) est éditrice et propriétaire d'une galerie photo dans le Marais, à Paris. Clémentine Aubry, fille de la maire de Lille et ancienne Première secrétaire du PS, est administratrice de l'auditorium du musée du Louvres. Enfin, on citera aussi Mazarine Pingeot, qui a sorti au printemps son nouveau roman.

À ne pas rater