Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Thierry Ardisson vs. Alessandra Sublet : la guerre est loin d'être terminée

Qu'ont en commun Marc-Olivier Fogiel et Alessandra Sublet ? Ils sont tous les deux les victimes préférées de l'homme en noir, Thierry Ardisson, qui ne manque pas une seule occasion depuis des mois de taper sur l'ancienne présentatrice de "C à vous". La preuve avec son énième tacle.

La télévision est loin d'être un milieu de Bisounours, et si quelques animateurs peuvent se vanter d'être copains à la ville, certains s'attaquent allégrement. C'est notamment le cas de Thierry Ardisson, qui depuis quelques années a pris pour cible Alessandra Sublet.

Vraiment pas fan de la brunette, l'animateur de "Salut les Terriens !" (qui a récemment accueilli un chroniqueur d'un genre un peu spécial) manque rarement une occasion pour lui faire un croche-patte. La raison de son animosité : le manque de culture générale dont fait preuve Alessandra Sublet.

Il faut dire qu'il n'est pas le seul à le pointer du doigt. Nicolas Canteloup s'est déjà essayé à l'exercice. Et d'ailleurs, la principale concernée ne s'en cache pas et a déjà confessé en interview qu'elle aimerait être plus cultivée.

Problème, sa position au sein de France Télévisions irrite vivement Thierry Ardisson. "Ils confient une émission quotidienne à une fille qui est charmante, mais qui ne sait même pas à quelle date a commencé la Seconde Guerre Mondiale [le 1er septembre 1939, ndlr]. Je trouve que c'est un peu beaucoup !", a-t-il expliqué dans l'émission "Média People" sur la chaîne Non Stop People.

En résumé, si Alessandra Sublet se contentait de faire du divertissement, il n'y verrait pas de problème. Là où ça coince, c'est qu'elle parle de culture. "Ce que je dis, ce n'est pas contre elle. Si elle était sur M6 ou sur TF1, ça ne me viendrait pas à l'idée de parler d'elle. Là, c'est la chaîne de la connaissance et du savoir."

Mais l'homme en noir ne devrait-il pas plutôt déverser son fiel sur France Télévisions, dans ce cas ? Il ne s'en prive pas, d'ailleurs. "Ce que je trouve un peu ridicule, c'est qu'on paye tous une redevance et quand on regarde ce qu'est le service public aujourd'hui, je ne vois pas en quoi c'est l'école du peuple."

Sur ce point, il serait bien mal aisé de le contredire...

À ne pas rater