Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

The Veronicas, la renaissance : rencontre avec le duo australien !

Sept ans se sont écoulés depuis le dernier album à succès des jumelles de The Veronicas. Sept ans au cours desquelles Lisa et Jessica ont changé musicalement, mais aussi côté mode. Années galères, inspirations et retrouvailles avec leurs fans, les deux Australiennes se sont confiées à Puretrend à la Make Up For Ever Academy à la Cité du cinéma. 

Après sept ans d'attente et quelques problèmes de maison de disques, vous voilà enfin de retour avec l'album "The Veronicas". Vous étiez dans quel état d'esprit au moment de cette sortie quasi inespérée ?

Lisa et Jessica : On était vraiment heureuse, submergée par les émotions. On s'est enfin sentie reconnue, prises au sérieux presque. On avait aussi hâte de connaître la réaction des fans. On est allée tout de suite voir les commentaires sur tous les réseaux sociaux existants.

Quelles ont été vos inspirations pour ce nouvel opus ?

L&J : La vie, en général. C'est un album très personnel, on s'est inspirée des relations humaines, de l'aspect "challenge" de ce que l'on a traversé, le fait qu'on se soit battue pour ce en quoi on croit. Tomber amoureuses aussi, être heureuses. Vraiment plein d'expériences différentes que traversent les gens au fil des années. Se trouver, se perdre, se connaître. C'est pour ça qu'on appelle ça notre renaissance, parce qu'on a l'impression d'être des personnes différentes. Les morceaux de cet album sont très éclectiques car, contrairement aux autres où on savait exactement que les chansons qu'on écrivait allait être sur les albums, pour celui-là, nous avons pas eu ce luxe. On n'avait aucune indication de la part de notre label ou ce qu'ils pouvaient penser des titres. On a décidé nous-mêmes, on a essayé plein de choses différentes.

Comment ça se passe au niveau du processus créatif quand on travaille en famille, entre jumelles plus précisément ?

L&J : On fait tout, composition, écriture des paroles. On travaille différemment selon les chansons et selon les inspirations. Ça peut venir n'importe quand, n'importe où que ce soit à cause de ce qu'on traverse ou de quelque chose que l'on vit. Parfois c'est une mélodie qu'on entend, le titre d'une chanson, des paroles, un rythme, un air au piano. "You Ruin Me" a été créé à partir de notre vécu, on avait besoin de l'écrire, presque comme une thérapie. Les autres compositeurs dans la pièce se sont mis à jouer un air au piano et on a commencé à chanter, les paroles sont venues toutes seules. C'était très naturel, organique presque. Parfois, on se dispute, évidemment ça arrive. Quand on n'est pas d'accord sur une chanson, ça peut vraiment tourner au vinaigre, on peut en venir aux mains et on doit être séparées mais après on se rabiboche. On fait toujours ce qu'il y a de mieux pour un morceau. On défend nos idées et c'est ce qu'on aime. On n'aimerait pas être entourées de béni-oui-oui.

En 2015 on fête les 10 ans du tube qui reste un incontournable pour vos fans. Selon vous, quel est le "4Ever" de ce nouvel album ?

L&J : Dix ans déjà ! Je pense que dans dix ans les gens se souviendront de la mélodie piano de "You Ruin Me". Mais de ce qu'on a vu voir en concert, "Cruel" et "Cold" ont aussi beaucoup de succès donc qui sait ?

Avec votre retour dans les bacs, vous avez aussi fait votre retour sur scène. Qu'est-ce que vous préférez dans les tournées ?

L&J : Le partage avec le public, la connexion avec les fans. On adore les regarder dans les yeux, leur chanter nos morceaux et les voir chanter avec nous. On aime voir à quel point les chansons comptent pour eux, on aime pouvoir les rencontrer. C'est toujours agréable lorsqu'ils nous expliquent de quelle façon notre musique a changé leur vie ou les a aidé pendant des coups durs.

Parlons un peu mode. En plus d'avoir évoluées musicalement pendant ses années d'absence, vous avez changé de style ? L'un et l'autre sont-ils liés pour vous ?

L&J : L'un est l'autre s'influence, et le fait qu'on ait mûri aussi, qu'on ait évolué en tant que femmes. Notre intérêt se porte aussi plus désormais sur la vraie mode, pas la mode des rues même si on aime toujours ça ! Je pense que le tout est de se sentir bien dans ce qu'on porte, il n'y a pas de style qu'on ne pourrait pas adopter. Sauf peut-être des cuissardes comme Rihanna parce qu'on est beaucoup trop petites, on pourrait tenir dans une seule botte ! Et on ne portera jamais de vraie fourrure, c'est cruel et barbare. On est en 2015, il y a de très belles fausses fourrures. "Compassion is in fashion". En ce moment, les must have sont, pour nous, un bon skinny bien coupé, des ceintures trouvées en fripes et les boots compensées.

Et vous avez une routine make up ?

L&J : Prendre soin de sa peau, se démaquiller avant de dormir ! On voyage beaucoup alors on est souvent déshydratée donc beaucoup d'eau. On n'utilise que des produits qui n'ont pas été testés sur des animaux comme la marque Éminence Organic. Un petit coup de Vanilla Latte Tinted Moisturizer avant le fond de teint, et ensuite de l'eye-liner pour faire des cat's eyes !

Propos recueillis par Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater