Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

The Vamps : à la rencontre du nouveau groupe made in UK

Attention, nouvelle machine de guerre venue de l'Angleterre. En 6 mois et avant même la sortie de leur premier album, les The Vamps se sont offerts déjà 3 clips vidéos. La toute dernière, "Last Night" affole actuellement les Vampettes. Mais qui sont donc ces 4 anglais dans le vent ?

Ils sont quatres, Bradley au chant, James à la guitare, Tristan à la batterie et Connor à la basse, et ils s'appellent The Vamps.

Sans surprise ou presque, ils nous viennent d'Angleterre mais ils n'ont rien à voir avec Harry Styles et One Direction, même s'ils apprécient la comparaison avec ce groupe au succès phénoménal. Même si les fans les attendant devant leur hôtel parisien peuvent faire penser le contraire, The Vamps veulent être plus "band" que "boysband". C'est avant tout pour leur musique, qu'ils veulent adressée à tous et différentes des 1D, qu'ils espèrent bien faire la différence dans les charts. Repérés grâce à leurs covers sur Youtube, ils ont déjà une fanbase solide, avant même d'avoir sorti leur premier album dont ils ont écrits les chansons. Opening act pour Taylor Swift, une collaboration avec Pixie Lott, qu'ils espèrent la première d'une longue liste de featuring, les quatre british semblent près à conquérir le monde. Cela valait bien la peine que Puretrend les passe un peu au grill.

Vous avez 10 secondes pour me vendre votre album, go :
Bradley : excitant, concentré, groupe, énergique, montagnes russes d'émotions, voyage.
James : espérons, unique.

Ne pas sortir d'un télé-crochet, c'est un atout ou un handicap ?
James : les émissions comme ça peuvent faire et défaire ta carrière. Si tu le fais de manière naturelle, comme un groupe normal, c'est selon moi le meilleur moyen.

Pourquoi pensez-vous que vous allez avoir du succès alors que beaucoup de groupes luttent face à celui des One Direction ?
Brad : Je pense qu'il y a de la place pour d'autres groupes anglais, du moins j'espère. On espère attirer les gens parce qu'on a un son différent. On a travaillé très dur sur notre album et nos chansons, on va sortir l'album et voir ce que les gens en pensent.

Êtes-vous prêts à affronter la célébrité, les fans, les médias ?
Brad : Je pense que quand tu le prends comme ça vient, tu peux le faire facilement. Si tu te comportes d'une certaine manière en revanche alors tu vas attirer plus d'attentions négatives, du coup, ça devient plus dur d'y faire face. Nous on profite juste, on est les meilleurs amis maintenant.

Vous vous attendiez à avoir autant de fans à Paris ?
James : C'est vraiment agréable que grâce à Twitter et Youtube nous soyons capables de venir en France où nous ne sommes jamais venus. On y a des fans c'est encore mieux et c'est bien d'avoir leur soutien.

Il y en a beaucoup devant l'hôtel, il vous arrive d'en avoir peur ?
Brad : La seule fois où on a peur, c'est quand elles courent sur la route et du coup on a peur pour leur bien-être mais mais sinon elles sont adorables.

Maintenant que vous êtes célébres, vous pouvez "Skip the small talk through romance" ? (ndlr: Passez aux choses sérieuses en oubliant le baratinage, paroles de leur chanson "Can we Dance)
Brad : (rires) Non, on doit toujours poser les bases, faire du travail de terrain.

Est-ce que vous avez une phrase de drague toute faite ?
James : Pas vraiment non !

Même pas le classique "I'm in a band" ?
Brad : I am in a band ! Non je plaisante.

Maintenant que vous êtes rodés côté interviews, quelle est la question que l'on vous pose le plus souvent ?
James : Comment on a créé le groupe.
Brad : ou alors... non celle-là (rires)

Pourquoi les Vamps ? Vous savez ce que sont les vamps chez nous ?
Brad : des femmes séductrices ?

Non (on leur montre la photo du duo comique)
Brad : (Rires) C'est les vamps ici ? C'est des comiques ? C'est pour elles qu'on s'appelle les Vamps !
James : Très grande influence oui (rires)

Dernière question, si les One Direction vous proposaient d'être la première partie de leur Where We Are Tour, vous accepteriez ?
James : on adorerait.
Brad : oui pourquoi pas ! Les endroits et la grandeur des endroits où ils se produisent sont incroyables !

Propos recueillis par Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater