Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

The Kills, entre podium et scène : icônes de style

2016 : The Kills à quelques semaines de la sortie de leur prochain album.
4 photos
Lancer le diaporama

Porté par le futur ex-mari de Kate Moss, Jamie Hince et l'icône de mode Alison Mosshart, The Kills, le duo le plus fashion de la planète rock annonce son retour avec un cinquième album, "Ash & Ice". Retour sur un parcours stylé. 

D'un côté, le Britannique Jamie Hince, le style rock au cordeau, l'air de rien. De l'autre, l'Américaine Alison Mosshart, femme fatale tantôt brune, tantôt blonde derrière sa paire de Ray Ban Aviator. Treize ans que The Kills hantent les iPods et marquent l'époque d'une présence en filigrane, quoiqu'indélébile.

The Kills, éminences grises musicales et fashion

En quatre albums, du très aride "Keep On Your Mean Side" au métissé "Blood Pressures", le duo aura réussi le double exploit de s'imposer comme un phénomène à part dans la sphère musicale internationale et dans le monde de la mode. Au point d'en devenir une des figures de proue. Repéré comme un phénomène à part, The Kills font mouche dès leurs débuts avec un vestiaire qui, résumé à trois fringues, encapsule la dure loi du genre rock'n'roll : perfecto en cuir, marinière usée jusqu'à la corde et jean élimé. Vrai-faux couple à la scène comme à la ville, Hince et Mosshart, qui ont le sens de la formule (à la fois composée à l'arrache et parfaitement travaillée au fil des sessions photos), devient emblématique. En résumé : un gars, une fille, des décibels – soit le condensé d'une philosophie de vie roots, dans la droite lignée de leurs prédécesseurs le Velvet Underground ou les Rolling Stones des années 70.

De la scène aux front rows

La marque française Zadig & Voltaire sera parmi les premières à en faire les égéries fashion de sa saison automne/hiver 2010. Depuis, les Kills n'ont jamais vraiment déserté les podiums : proches d'Hedi Slimane, l'actuel directeur de la création de Saint Laurent, ils sont devenus des habitués des front rows, qu'ils fréquentent aux côtés de leurs pairs – en vrac, Cara Delevingne, Alexa Chung ou Harry Styles de One Direction (sic). As d'un "mix & match" élevé au rang de science, Mosshart et Hince n'auront eu de cesse d'en faire la démonstration au fil des photocalls et autres clichés promo : boots Dior en bout de course, chemise à pois et T-shirts rock pour elle, blousons étriqués et bijoux de petite frappe pour lui, soit le parfait équilibre entre les vestiaires des créateurs les plus hype et le système D (Mosshart, qui élève le guitariste des Stones Keith Richards au rang de "fashion guru", confiant être en matière de style une habituée de l'Armée du Salut du Michigan).

Coups de comm', coups du sort et nouvel album

Leur plus furieux coup de comm', malgré eux, viendra de l'union entre la moitié mâle du duo et Kate Moss. Jamie Hince épouse l'icône planétaire en juillet 2011. Il n'en faudra pas plus pour que les Kills gagnent leurs galons de généraux fashion même si, à l'heure où nous écrivons ces lignes et à en croire la presse people, le couple Hince-Moss prend méchamment l'eau.
Le 3 juin prochain, le groupe reviendra avec ce qu'il sait faire de mieux : un album abrasif, guitares minimalistes et boîtes à rythmes qui claquent, dont le premier extrait, "Doing It To Death", donne déjà un avant-goût... Avec, en sus, un clip à l'esthétique impeccable, à la fois chic et parodique (à voir ici) : entre chorégraphies improbables, imagerie digne de "True Detective" et postures je-m'en-foutistes, le groupe prouve, habillé une nouvelle fois par Saint Laurent, qu'il sait toujours être délicieusement sur la brèche.

Claire STEVENS

The Kills, "Ash & Ice" (Domino Records), à paraître le 3 juin 2016.
En concert à Paris (La Cigale) le 3 mai.

À ne pas rater