Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Tendre est la nuit chez Lanvin

Défilé Lanvin Printemps-Eté 2014
Défilé Lanvin Printemps-Eté 2014

Alber Elbaz se pose toujours la question de savoir où en sont les femmes, et ce qu'il peut faire pour leur faciliter la vie. Cette réflexion permanente l'engage forcément dans l'air du temps.

La soie-papier de bonbon brillante, friable et changeante était de presque toutes les tenues de la collection avec leur un côté clinquant assumé.

Le couturier s'adresse à celles qui certes, ont besoin de paraître et de briller mais ne sont certainement pas prête à le faire, avec les effets de manche d'une robe minimale chic, à la coupe abstraite qui laisse sans voix. Et puisque Alber Elbaz ne raconte jamais une histoire unique, ce genre de robe simple, parfaitement ajustée était aussi du programme bien qu'en tout petit nombre.

Au regard du reste de la collection, la beauté du geste sobre serait presque devenue le comble de l'over-dressed.

Bien plus baroques, la plupart des tenues ont beau porter leur brillance de la tête aux pieds, les proportions leur apportent une vraie modestie : robes chemisier taille surbaissée à jupe plissées voire frangée, battant le mollet ou la cheville, combinaisons-pantalon fluides.

Tout ce qui brille ici n'est pas d'or, parfois anthracite, scintillant comme le charbon, bleu comme la nuit, ou scarabée changeant. Les besaces se portent comme des sacs poubelle et ne servant plus à rien, leur chaine dorée s'enroule autour du poignet.

Sur ces robes nonchalantes, des vestes courtes en brocard d'une couleur approchante, et d'une longueur approximative, ostensiblement désassorties, donne à la silhouette le charme fatigué qui allait si bien aux stars des années 70, à l'image de ce long jupon de mousseline verte rebrodée or et calmé par une veste léopard encore plus flashy.

Une collection délicieusement fatiguée, un peu comme ces lucioles qui vivent leurs nuits à tombeau ouvert.

Paquita Paquin

À voir : l'intégralité du défilé Lanvin Printemps-Eté 2014

À ne pas rater