Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sylvie Tellier tacle Miss Univers : "C'est pas une course au tuning"

Hier, on avait les commentaires d'une Camille Cerf déçue, aujourd'hui, c'est à son mentor de s'exprimer. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Sylvie Tellier a décidé de régler son compte au concours Miss Univers. Focus sur ses déclarations. 

Arrivée dans le top 15, notre belle Miss France 2015 n'a pas fait le poids face à la gagnante du concours Miss Univers, Paulina Vega. Miss Colombie de son statut, la jeune femme a très vite été soupçonnée d'avoir reçu quelques coups de pouce de la chirurgie. Comme un certain nombre de participantes qui seraient un peu trop parfaites pour être honnêtes. Et c'est bien ce qu'a voulu dénoncer Sylvie Tellier en faisant une métaphore parlante, celle du tuning.

"On a vu des jeunes femmes arriver dans le top 10 sans le mériter, comme Miss USA"

La direc­trice géné­rale du comité Miss France est révoltée et le fait savoir. Non contente de voir sa nouvelle protégée arriver dans le top 15, Sylvie Tellier a décidé de piquer un coup de gueule pour le site La Voix du Nord et crie à l'injustice. "On s'at­ten­dait à mieux. Honnê­te­ment, on reste toujours à la porte du top 5 depuis 1953, on en a ras-le-bol", a-t-elle confié, "Il me semblait que Camille avait tout pour faire un top 5. (...) Je le sentais bien".

Et pourtant, la belle Camille Cerf n'est pas apparue dans le prestigieux top 5, forçant Sylvie Tellier à tacler légèrement les candidates au concours Miss Univers. Mais trois fois rien. "Sans être mauvaise joueuse, on a encore vu des jeunes femmes se retrou­ver dans le top 10 sans le méri­ter, comme la première dauphine, Miss USA", a-t-elle déclaré. La directrice générale du comité Miss France a cependant souhaité rassurer tout le monde en donnant sa bénédiction à Miss Colombie. "Elle mérite cette victoire", a-t-elle tenu à préciser. A la bonne heure.

"Nous ne faisons pas la course au tuning"

Ce que Sylvie Tellier souhaite dénoncer c'est bien le manque de naturel des candidates et elle ne passe pas par quatre chemins. "La ques­tion est : ce concours est-il réservé aux Latines ? Nous-mêmes, est-ce qu'on ne se bat pas un peu contre des montagnes ? Nos miss sont belles, mais elles sont avant tout natu­relles", a-t-elle tenue à rappeler. Qu'on se le dise, le "made in France" ne passe pas par l'étape chirurgie esthétique et le mentor de Camille Cerf le crie haut et fort. "Le natu­rel n'est peut-être pas compa­tible avec la perfec­tion au sens des orga­ni­sa­teurs de Miss Univers. Notre Camille a certai­ne­ment des défauts, mais ce sont ses défauts qui font son charme et sa person­na­lité. Nous ne faisons pas la course au tuning", déclare-t-elle en utilisant une métaphore particulièrement forte pour illustrer ses dires.

Se faisant plus incisive, Sylvie Tellier remet en cause l'image que renvoie le concours international aux jeunes femmes d'aujourd'hui : "Quel exemple de montrer des jeunes filles qui ont 20 ans, qui ont des dents refaites, qui ont de l'acide hyalu­ro­nique dans les pommettes, qui ont les seins refaits, qui ont des cotes enle­vées ! Ça n'est pas l'exemple que je veux donner à ma fille". Révolté, la directrice du comité Miss France est allée jusqu'à remettre en cause la participation même de la France dans le concours Miss Univers. "Quel est l'in­té­rêt de payer aussi cher ? Miss Univers coûte 50 000 dollars à Miss France (licence, voyage, etc.). Parfois, je me demande si cette somme est dépen­sée à bon escient", a-t-elle confié. Il faut dire que pour les Frenchies qui essuient échec sur échec depuis 1953, il y a de quoi se sentir un peu découragée. "Mais je dis ça parce que je suis sous le coup de la décep­tion...", a-t-elle avoué. Camille Cerf qui se remet doucement du concours va reprendre du poil de la bête sans nul doute. Elle était sans doute trop bien pour être Miss Univers de toute façon...

À ne pas rater