Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Swarovski au cinéma, 80 ans de glamour et d'éclat

Marlene Dietrich est la première à porter Swarovski au cinéma dans "Blonde Vénus" en 1932.
17 photos
Lancer le diaporama
Marlene Dietrich est la première à porter Swarovski au cinéma dans "Blonde Vénus" en 1932.

Entre Swarovski et le cinéma, c'est une histoire d'amour qui dure. Apparu pour la première fois en 1932 sur le grand écran, le roi du cristal ne l'a jamais plus quitté, n'ayant de cesse depuis de sublimer ses stars et ses décors. Retour en images sur plusieurs décennies d'éclat au cinéma.

Symbole même du glamour, Swarovski fait briller les red carpets du monde entier depuis des décennies. Mais ce que l'on sait peut-être un peu moins c'est à quel point le roi du cristal a contribué à la magie du cinéma. Apparu pour la première fois sur grand écran en 1932, il l'a depuis largement conquis. Sublimant décors et costumes, la maison de cristal qui a célébré en 2015 ses 120 ans peut se vanter de son impressionnante filmographie.

Des débuts dans les années 30

Non content de s'être attiré les faveurs de la mode, Swarovski a également su conquérir le cinéma, s'y rendant même indispensable. Partageant la même exigence en matière de beau et de glamour, le 7ème art et la célèbre maison autrichienne se sont un jour rencontrés pour ne plus se quitter. Une histoire d'amour née à l'écran lorsque Marlene Dietrich apparaît parée par Swarovski dans le film "Blonde Vénus". Des débuts sous forme de coup d'éclat qui vont pousser le cinéma à faire appel au savoir-faire du cristallier. En 1939, c'est ainsi aux pieds de Judy Garland chaussée de rouge dans "Le magicien d'Oz" que l'on retrouve les fameux cristaux. Car si Swarovski a su créer "le diamant pour tous" dont la mode avait besoin, ses qualités trouvent également écho au cinéma où les costumiers et les décorateurs vont rapidement avoir du mal à s'en passer. Que ce soit pour rehausser les costumes, jouer la carte du luxe et de l'exubérance ou imiter les joyeux les plus précieux, Swarovski s'impose comme le meilleur allié du glamour à l'écran. Prenant tour à tour l'éclat du diamant, du rubis ou du saphir, il pare les plus belles héroïnes du 7ème art et façonne les plus beaux décors comme ceux de "Gatsby le magnifique" ou "Cendrillon".

La consécration...

Les actrices les plus célèbres du cinéma hollywoodien vont ainsi être sublimées par la magie et le savoir-faire de la maison. Vivien Leigh dans "Autant en emporte le vent", Marilyn Monroe dans "Les hommes préfèrent les blondes" mais aussi Audrey Hepburn à deux reprises dans "Vacances romaines" et "Breakfast at Tiffany's", Nicole Kidman dans "Moulin rouge"... Swarovski ce sont aussi les bijoux et les looks de quelques James Bond Girls notoires, comme Halle Berry, Bérénice Marlohe, Eva Green ou encore Barbara Bach.

Autre apparition mémorable mais méconnue de Swarovski à l'écran, le collier de Kate Wisnlet dans "Titanic", le coeur de l'océan, joyau taillé dans le cristal. Tout comme la pantoufle de verre de Cendrillon dans l'adaptation de 2015 des studios Disney. Pour "Jupiter : le destin de l'univers" avec Mila Kunis, c'est un million de cristaux que la maison a fourni pour le film, donnant ensuite naissance à près de 34 costumes différents.

Après plus de 80 ans à l'écran, des dizaines de films, des milliards de cristaux... Swarovski devrait encore continuer de nous faire rêver au cinéma pendant encore longtemps...

Amélie Cosmao

À ne pas rater