Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Suzy Menkes voit rouge à la sortie des défilés

Trop c'est trop pour Suzy Menkes, qui, dans un récent article pousse un "coup de gueule". Dans le milieu de la mode, Suzy Menkes est connue, peut-être pas autant qu'Anna Wintour mais tout autant que Grace Coddington. Mais pour celles et ceux qui auraient besoin d'un petit rafraîchissement de mémoire, elle est journaliste mode pour les pages de l'International Herald Tribune.

En pleine période de Fashion Week Automne-Hiver 2013/2014 et dans un article daté du 10 février dernier intitulé "The Circus of Fashion", la journaliste connue pour dire ce qu'elle pense, s'en prend aux blogueurs et notamment au ramdam dont ils font preuve aux entrées et sorties des défilés. Suzy Menkes déplore le fait que, lors des Fashion Week, le show se passe de plus en plus souvent à l'extérieur qu'à l'intérieur. En effet, il faut avouer que dans la plupart des cas, les entrées de défilés sont devenues the place to be des blogueurs (en mal de reconnaissance ?) qui mettent le paquet niveau looks. Tout est permis, c'est no limit. Elle regrette que le phénomène du street-style pousse, selon elle, certains à s'habiller de façon excessive avec pour leitmotiv "regardez la robe que je porte ! Regardez les chaussures que j'ai trouvé!". Elle explique que ces blogueurs "sont surtout connus par leurs pages Facebook, leurs blogs et le fait d'avoir été photographiés et immortalisés sur le site et par le photographe de street-style Scott Schuman " (alias The Sartorialist, qui se trouve être également le petit-ami de la célèbre french blogueuse Garance Doré).

Elle en profite également pour évoquer l'épineux sujet des avantages en nature dont bénéficient (profitent) certains blogueurs. La journaliste mode prend pour exemple le très célèbre Bryanboy et explique qu'il est "utilisé" pour promouvoir des marques. Elle remet aussi en question la conscience professionnelle de certains d'entre eux en expliquant que "de nombreux blogueurs sont - ou étaient - perspicaces dans leurs commentaires. Mais que maintenant, dans le but de recevoir des cadeaux [...] rares sont ceux qui peuvent être considérés comme un critique". Voilà, ça c'est dit ! Merci Suzy.

Jennifer Delattre

À ne pas rater