Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Suzanne Lenglen, Amélie Mauresmo... ces femmes qui ont marqué le tennis

Lorsque l'on parle du tennis, on pense tout de suite à des champions comme Rafael Nadal ou encore Roger Federer. Mais pas forcément à des femmes. Pourtant, elles sont quelques-unes à avoir marqué l'histoire pour leur jeu et leur détermination à changer les mentalités. De Suzanne Lenglen à Amélie Mauresmo en passant par Billie Jean King, retour sur ces femmes qui ont marqué leur sport.



Suzanne Lenglen
Surnommée "la divine", Suzanne Lenglen a été la première star internationale du tennis féminin dans les années 20. Passionnée par le tennis dès son plus jeune âge, elle remporte le tournoi de Roland Garros à 15 ans et accumule ensuite les victoires : Wimbledon, les médailles olympiques... En plus de sa maîtrise des courts, Suzanne Lenglen surprend par sa façon de s'habiller puisqu'elle est la première à porter des jupes en-dessous des genoux.

Suzanne Lenglen en entraînement en 1932.
Suzanne Lenglen en entraînement en 1932.



Althea Gibson
Althea Gibson est une célèbre joueuse américaine des années 50, connue pour avoir été la première femme noire à remporter plusieurs titres comme un titre du Grand Chelem en 1956 à Roland Garros. En 1957-1958, elle réalise le doublé Wimbledon - Internationaux des Etats-Unis.

Athea Gibson à Wimbledon en 1958.
Athea Gibson à Wimbledon en 1958.



Billie Jean King
Grande joueuse de tennis américaine, Billie Jean King a remporté plusieurs titres et fait le Grand Chelem. Mais elle était aussi connue pour son féminisme et notamment un match qui est aujourd'hui culte : celui contre Bobby Riggs. Le 20 septembre 1973 à Houston, Billie Jean King (29 ans) défie Bobby Riggs (55 ans). Cet ancien numéro 1 masculin clamait à qui voulait l'entendre que "jamais" une femme n'arriverait à le battre et que "la place des femmes est dans la chambre à coucher et dans la cuisine" (un grand séducteur ce Bobby). Qu'à cela ne tienne, Billie Jean King l'affronte devant des millions de téléspectateurs et plus de trente mille spectateurs. Quelques sets plus tard, Bobby Riggs prend une déculottée et Billie Jean King remporte la rencontre.
En 2009, Barack Obama lui remet la plus haute distinction civile américaine : la médaille présidentielle de la liberté.

Billie Jean King lors de sa rencontre avec Bobby Riggs, le 20 septembre 1973.
Billie Jean King lors de sa rencontre avec Bobby Riggs, le 20 septembre 1973.



Martina Navrátilová
Martina Navrátilová est une immense joueuse de tennis tchécoslovaque (naturalisée américaine en 1981). Ses récompenses sont nombreuses. On note qu'elle a remporté neuf fois Wimbledon, 167 titres en simple et 177 en double. Bref, une vraie championne. Elle est aussi l'une des premières joueuses de tennis à assumer et revendiquer son homosexualité. En 2015, elle épouse Julia Lemigova (dauphine de Miss URSS en 1991) huit ans après leur rencontre.

Martina Navrátilová en novembre 1983.
Martina Navrátilová en novembre 1983.



Steffi Graf
Steffi Graf est considérée comme la plus grande joueuse de tennis féminine, devant Martina Navrátilová. Entre 1987 et 1996, elle a été sacrée Championne du monde par la Fédération Internationale de Tennis à sept reprises. Un record. En 2004, son nom est intégré à l'International Tennis Hall of Fame, un musée sportif à Newport, aux États-Unis, consacré à la discipline. Depuis 2001, elle est l'épouse du grand joueur de tennis, Andre Agassi, avec qui elle a eu deux enfants.

Steffi Graf à Roland Garros en 1999.
Steffi Graf à Roland Garros en 1999.



Martina Hingis
Martina Hingis remporte l'Open d'Australie à seulement 16 ans, c'est dire la mentalité de cette joueuse. La tenniswoman sera une précoce dans tout ce qu'elle entreprendra : elle détient le record de la plus jeune gagnante d'un titre du Grand Chelem et de la plus jeune numéro un mondiale de l'histoire du tennis. Contrôlée positive à la cocaïne à Wimbledon en 2007, elle se met en retrait des courts avant de revenir tout doucement en 2013.

Martina Hingis à l'Open d'Australie en 2006.
Martina Hingis à l'Open d'Australie en 2006.



Amélie Mauresmo
Numéro une mondiale en 2004 et 2006, Amélie Mauresmo est considérée comme l'une des plus grandes joueuse de tennis. Championne du monde junior à dix-sept ans, elle affronte deux ans plus tard Martina Hingins en finale de l'Open d'Australie. En 2000, elle fait son entrée dans le top 10 des meilleures joueuses mondiales et y restera pendant sept ans.
Comme Martina Navrátilová, celle qui est aujourd'hui la coach d'Andy Murray n'a jamais caché son homosexualité. Et au mois d'août prochain, l'ancienne championne accueillera son premier enfant.

Amélie Mauresmo en 2005.
Amélie Mauresmo en 2005.



Venus et Serena Williams
Comment parler des femmes qui ont marqué l'histoire du tennis sans évoquer les soeurs Williams, Serena et Venus ? Véritables guerrières toutes les deux, elles ont amassé une multitude de victoires : médailles d'or olympiques, Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon, US Open...
La gagne, une histoire de famille.

Serena et Venus Williams en 2008.
Serena et Venus Williams en 2008.

Jennifer Delattre

À ne pas rater