Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Strut, une téléréalité sur le quotidien des mannequins transgenres

Les protagonistes de "Strut".
Les protagonistes de "Strut".

Depuis plusieurs années, la communauté transgenre tente d'ouvrir les portes de la mode avec plus ou moins de succès. De Tracey Norman à Hari Nef, les mannequins transgenres sont encore l'exception des podiums. Une émission leur est enfin dédiée afin de documenter leurs parcours dans l'industrie.

"Nous avons toujours existé, et grâce à cette émission, le monde le saura !"

"Strut", la nouvelle émission produite par Whoopi Goldberg et annoncée depuis des mois a enfin sa bande-annonce. On y retrouve tous les codes de la téléréalité. La peste de service, la diva et les disputes, bien évidemment. Pourtant, cette émission n'a rien à voir avec "Les anges de la téléréalité" ou autres "Incroyable famille Kardashian". On a enfin droit à de la téléréalité intelligente. "Strut" est la toute première émission à suivre le quotidien des mannequins transgenres dans l'industrie de la mode. Les caméras suivront une dizaine de mannequins en devenir (ou confirmés). Ils tous le même rêve, faire la couverture de Vogue, consécration ultime. L'occasion pour nous d'observer le parcours, les réussites et les défaites d'un mannequin, amplifiés ici par leur histoire et la lourde tâche de représenter toute une communauté. Les producteurs de "Strut", conscients des travers de la téléréalité qui tend à faire de ses personnages des caricatures d'eux-mêmes, espèrent pouvoir allier bonne télévision et représentation juste d'une communauté trop souvent raillée. Le sujet est sensible et la rigueur de mise. Conscients de la responsabilité qui repose sur leurs épaules, les créateurs de l'émission se sont alliés à Slay Model Management, première agence à représenter exclusivement des mannequins transgenres.

Bande-annonce de "Strut", nouvelle téléréalité sur le quotidien des mannequins transgenres.

Slay model management, l'agence qui casse les codes

A l'origine de cette agence, Cecilio Asuncion. Lorsque ce réalisateur commence à s'intéresser à la cause transgenre en 2013, et à en absorber toutes les facettes, il décide d'en faire un film. "What's the T " suit le quotidien de cinq femmes en pleine transition. De ce moyen métrage viendra l'envie de créer une agence au sein de laquelle les mannequins transgenres peuvent se sentir à l'abri. Certains tops, aujourd'hui chez Slay, ont essayé de passer par des agences "conventionnelles" sans grand succès. Les opportunités professionnelles y sont moins nombreuses. Un mannequin cis-genre est toujours préféré, et quand bien même des mannequins transgenres sont choisit, ils font face à des annulations de dernière minute. Chez Slay, les créateurs et autres poids lourds de la mode connaissent le passé de la personne et ne peuvent feindre la surprise lorsque la transsexualité du mannequin est révélée.

Cecilio Asuncion l'affirme, sans des séries comme "Transparent" ou "Orange is the new black", une agence comme la sienne n'aurait pu être possible. Pourtant, ces améliorations ne sont en aucun cas synonymes d'acceptation. Ni dans la vie quotidienne, ni dans la mode. Un énorme effort a tout de même été fait pour en arriver à une inclusion totale des mannequins transgenres dans l'industrie.

Hari Nef et Andreja Pejic, les précurseurs

Hari Nef a tout d'une icône pour les candidats de "Strut". Premier mannequin transgenre à avoir été signé par l'agence IMG, elle a ouvert la voie. En couverture du numéro de rentrée du ELLE britannique, elle espère devenir ce repère dont tant de jeunes transsexuels ont besoin. Aux côtés d'Andreja Pejic, muse de Marc Jacobs, elles incarnent le renouveau d'une mode qui, il y a encore deux ans, stagnait en ne faisant preuve d'aucune ouverture d'esprit.

Hari Nef.
Hari Nef.

Dominique Jackson, candidate de "Strut", qui a toutes les qualités pour devenir un personnage télé emblématique s'écrie, avec raison, dans la bande-annonce : "Ils veulent une fille d'1,70m. Ils ne m'ont pas demandé si j'avais un pénis!". Les mannequins transgenres ont leur place dans l'industrie. Il est grand temps qu'ils envahissent les podiums.

Audrey Likound

À ne pas rater