Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stromae : la pression de ''rester normal'' face au succès phénoménal

Depuis que son deuxième album, Racine Carrée, est dans les bacs, Stromae surfe sur la vague du succès à toute allure. Une balade au sommet qui commencerait à sérieusement angoisser le jeune Belge. Stromae et le succès ou comment être effrayé à l'idée de perdre les pédales.

Le succès fait tourner bien des têtes. Nombreux sont les artistes qui face à trop de réussite, trop de gloire et trop d'argent perdent les pédalent, se perdent tout court. C'est justement ce qui inquiète Stromae, qui s'est confié lors d'une conférence de presse à l'occasion des Transmusicales de Rennes.

L'artiste belge connait un énorme succès dans le monde entier grâce à son album Racine Carré. Le deuxième opus du chanteur et compositeur mélange une nouvelle fois musique électro au rythme dansant et paroles travaillées, pleines de sens et de spleen. Une formule différente, jamais entendue jusque-là et terriblement entêtante qui a mené Stromae à être le plus gros vendeur d'albums de l'année. Racine Carré s'est déjà écoulé à plus de 650 000 exemplaires et rien ne devrait l'empêcher de dépasser la barre du million d'ici quelques semaines.

Devant tant de réussite, Stromae commencerait manifestement à avoir quelques sueurs froides. D'un tempérament plutôt anxieux à la base et même "névrosé" comme il le dit lui-même, le jeune homme de 28 ans a peur de ne pas réussir à "rester normale". Des situations simples du quotidien de tout jeune homme de son âge le ramènent à l'ampleur son succès et lui prouvent l'importance de garder une existence la plus banale possible : "Tout à l'heure, mon manager me proposait un coiffeur à domicile et je lui ai dit non j'ai envie d'aller chez mon coiffeur à Saint-Gilles, une commune de Bruxelles, de garer ma voiture, de me faire coiffer et de rentrer chez moi, même si au milieu, il faudra peut-être faire quelques dédicaces".

Mais qu'il se rassure, avec des réflexions aussi saines, Stromae semble loin de perdre les pédales, contrairement à certaines personnes qui cherchent à tout prix à démonter le succès du Belge. Nous parlons, entre autres, d'une chroniqueuse télé au lointain passé de star-académicienne qui s'est insurgée la semaine dernière que Stromae n'avait aucun génie puisqu'il avait tout volé à Sim. Un grand moment de solitude pour la chroniqueuse mais qui reste bien loin d'entacher la réputation de Stromae, résolument perçu comme un artiste prodige.

À ne pas rater