Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stomy Bugsy : qu'est devenu le rappeur de Ministère A.M.E.R. ?

En janvier dernier, Stomy Bugsy et Passi créaient la surprise en annonçant le retour du Ministère A.M.E.R. Une bonne nouvelle pour les amateurs du groupe de rap qui désespéraient de les revoir un jour sur scène. Et un come-back pour Stomy B. qui avait un peu disparu des radars...

Les années 90 sont de retour ou presque. Après les All Saints, c'est le groupe de rap Ministère A.M.E.R. (pour "Action, Musique Et Rap") qui a annoncé son retour sur scène pour 2014. Un come-back un peu inattendu de la part de rappeurs qu'on avait perdus de vue. A commencer par Stomy Bugsy.

Les années Ministère A.M.E.R...

A 42 ans, l'ex-bad boy de Sarcelles ne semble pas rangé des voitures. Membre fondateur du groupe avec Passi, Gilles Duarte de son vrai nom tire son pseudo du film "Bugsy" de Barry Levinson sorti en 1992. L'histoire de Bugsy Siegel, un gangster d'origine juive qui a fondé Las Vegas.

Après un premier album ("Traitres") passé inaperçu, le groupe cartonne avec "95200" et des titres qui font polémique. S'en prenant volontiers aux forces de l'ordre dans leurs chansons (comme "Sacrifices de poulets", extrait de la bande-originale du film "La Haine" de Mathieu Kassovitz), le groupe se voit condamné à 250 000 francs d'amende suite à une plainte du Ministère de l'Intérieur.

En 1996, Passi, Doc Gyneco, Hamed Dayne et Stomy Bugsy décident de mener leur carrière en solo. Ce dernier sort "Le Calibre qu'il te faut", double disque d'or, et le titre "Mon papa à moi est un gangster".

... et le cinéma

Mais s'il poursuit sa carrière de rappeur, il ne compte pas s'arrêter là. Après avoir pris des cours à l'école Method Acting Center de David Barrouk, il se lance au cinéma, jouant d'abord des rôles de banlieusards avant de voir les propositions se diversifier.

Compositeur dans "Les Jolies Choses" aux côtés de Marion Cotillard, footballeur dans "3 zéros", flic dans "Gomez et Tavares" et sa suite, sortie en 2007, il obtient son rôle le plus sérieux en interprétant le journaliste communiste martiniquais André Aliker en 2008.

En 2006, Stomy Bugsy s'essaye aussi à la réalisation avec "La Dernière passe", avant de tourner dans "Bye Bye Blondie" de Virginie Despentes en 2011. Et si son dernier album en solo date de 2007, il n'hésite pas à multiplier les jobs. Comme dernièrement, en devenant le représentant d'une ligne de preservatifs pour Playboy, aux Etats-Unis...

Mais s'il y a bien un sujet que le rappeur/acteur ne souhaite pas aborder, c'est celui de sa vie privée. On lui connaît bien une relation avec l'ex-mannequin Noémie Lenoir, mais on ne sait pas le nom de la mère de son fils, Bilal. Comme quoi, même quand on joue les brutes de décoffrage, on aime garder sa part de mystère...

À ne pas rater