Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stephen Collins : l'acteur de "7 à la maison" ne sera pas jugé pour pédophilie

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe : Stephen Collins, l'acteur qui a incarné le révérend Camden pendant plus de dix ans dans la série "Sept à la maison", révélait avoir des penchants pédophiles. Aujourd'hui, et alors que sa carrière est d'ores et déjà ruinée, nous apprenons qu'il évitera les poursuites judiciaires.

Au début de ce mois d'octobre 2014, le site internet américain TMZ faisait des révélations accablantes sur l'acteur de la série culte "Sept à la maison", Stephen Collins. La star et son ancienne épouse, Faye Grant, sont alors en pleine instance de divorce.

Pour nuire à l'homme qu'elle a aimé pendant près de trente ans, Faye a décidé de rendre public des enregistrements privés de la thérapie de couple qu'elle et son ex-mari ont suivi en 2012. Sur ces bandes audio, l'acteur de 67 ans avoue avoir une attirance pour les très jeunes filles et confie même avoir commis des attouchements sexuels sur des préadolescentes de douze et treize ans

Bien évidemment, ces révélations ont provoqué un véritable choc dans le monde entier. Surtout que Stephen Collins a incarné pendant une décennie le parfait père de famille, un pasteur respecté et respectable dans la série "Sept à la maison".

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour que l'acteur devienne un vrai paria à Hollywood. Quelques heures seulement après la divulgation de ces aveux, il perdait tous ses contrats et était viré des tournages sur lesquels il travaillait, notamment celui du film "Ted 2".

Pas de procès pour Stephen Collins

Mais que Stephen Collins relativise puisque manifestement la fin de sa carrière, le saccage de son image et de sa vie publique (et certainement privée) devraient être les seules conséquences des terribles révélations faites par TMZ.

En effet, nous apprenons aujourd'hui que la star ne devrait jamais être jugée. Les faits reportés par l'acteur sur les bandes audio seraient bien trop datés pour faire l'objet de poursuites judiciaires. Les attouchements auraient eu lieu au cours des années 70, il y a donc prescription et impossibilité de mener une enquête et d'organiser un procès.

En toute logique, nous devrions donc tout simplement ne plus jamais entendre parler de Stephen Collins, du moins, on l'espère.

À ne pas rater